Ville de Malestroit (Morbihan).

Malestroit est une commune française, située dans le département du Morbihan en région Bretagne. Chef-lieu de canton, elle est traversée par le canal de Nantes à Brest et par la rivière Oust qui sont confondus à cet endroit. Cette ville a fêté son millénaire en 1987. C’est une ville ayant l’appellation « petites cités de caractère ».

On date traditionnellement la fondation de Malestroit à 987 par des moines qui s’installèrent sur les rives de l’Oust.

Le premier seigneur de Malestroit connu est Juhaël, qui vivait au début du XIe siècle. Sa lignée se termine avec :

  • vers 1237 : Eudes, fils de Pierre de Malestroit et de Constance de Léon ;
    en 1292 : Payen III, son fils ;
  • Geoffroy II seigneur de Malestroit et de Largoët et Payen seigneur de Beaumont attesté en 1313, ses fils ;
  • Péan ou Payen IV seigneur de Malestroit et de Largoët fils de Geoffroy II. Une Trêve de Malestroit est signée 19 janvier 1343, au cours de la première guerre de Succession de Bretagne.

Malestroit, carte maximum, 10/06/1989.

Payen IV est tué en 1347 lors de la bataille de La Roche-Derrien, il ne laisse comme héritier que sa sœur Jeanne de Malestroit épouse de Hervé de Châteaugiron. Leur fils Jean de Châteaugiron dit de Malestroit († 1374), seigneur d’Oudon, a pour héritier son fils Jean de Malestroit capitaine Général en 1364 qui meurt en Italie en 1382. La fille et héritière de ce dernier Jeanne II († 1429) épouse un membre de la lignée cadette de la famille de Malestroit ; Jean II de Malestroit, seigneur de Beaumont († 1415 ou 1416) dont une fille Jeanne (III) de Malestroit qui épouse à son tour Jean II Raguenel vicomte de la Bellière.

Malestroit, épreuve de luxe.

À partir du 4 janvier 1940, Malestroit et ses environs accueillent les contingents de Polonais qui formeront la Brigade de chasseurs de montagne qui participera à la bataille de Narvik. Malestroit est une ville clé de la

résistance bretonne avec le maquis de St Marcel à proximité. Dans cette ville de nombreux résistants abritaient des parachutistes britanniques ou encore se battaient contre les Allemands à travers de petits attentats.

Voir aussi cette vidéo :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.