Les vendanges.

Réputées pour leur convivialité, les vendanges sont une période très particulière pour le vigneron qui voit l’aboutissement d’une année de travail dans les vignes, et prend à ce moment-là des décisions capitales pour la qualité de son futur millésime. Cette étape dans la culture de la vigne et la production de vin existe depuis des millénaires.

En effet les vendanges ne datent pas d’hier : le terme viendrait de « vendémiaire » qui est le mois de septembre-octobre dans le calendrier républicain de 1792. Mais bien avant cela, les premières traces de vigne cultivée et donc de vendange du raisin remontent à l’âge de Bronze (environ -2200 à -800 avant JC) en Israël et Palestine. A ce moment-là on n’a plus parlé de cueillette par des populations nomades, mais bien de culture et de récolte par des groupes sédentaires.

Vendanges, carte maximum, 2/01/1941.

Plus tard en France on a trouvé des traces datant de l’âge de Fer (environ -800 à -52 avant JC) dans le Vaucluse, l’Hérault et le Gard. Cette culture de la vigne a donné lieu aux vendanges ; c’est à dire la récolte planifiée des raisins pour en faire du vin. D’ailleurs si c’est pour du raisin de table, on ne parle pas de vendanges. Celles-ci sont d’ailleurs soumises à des règles strictes, notamment concernant la date de démarrage et les conditions de récolte.

Historiquement c’est la publication des bans des vendanges qui lançait les hostilités et donnait lieu à des fêtes très conviviales pour marquer le début de la récolte. Ceci dit, une fois le ban publié c’était au vigneron qu’il appartenait de décider pour ses parcelles quand les vendanges allaient commencer, en se basant sur l’acidité et le sucre de ses baies de raisin. Encore aujourd’hui il subsiste quelques fêtes annuelles des vendanges, comme celles de Montmartre ou de Banyuls.

Quelques coutumes et dictons ont également perduré au fil des générations de viticulteurs comme celui qui veut que les vendanges commencent 100 jours après le passage de la fleur de vigne. Si l’on demande à nos partenaires vignerons, il apparaît que même si très souvent la date de démarrage de la récolte est en effet très proche, elle tombe rarement sur 100 jours exactement, la météo étant assez capricieuse ces dernières années.

Autre coutume qui a survécu malgré la mécanisation des récoltes dans certains domaines : l’arrivée de saisonniers pour procéder aux vendanges. Ce sont eux aussi qui apportent une ambiance si particulière à cette période ! Sachez que si vous souhaitez participer aux vendanges, beaucoup de viticulteurs cherchent du personnel. Pour cela il faut être le plus souvent disponible pour toute la durée des vendanges et se montrer flexibles sur les dates car la décision de vendanger est souvent prise la veille pour le lendemain.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Gourmet Odyssey, YouTube.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.