Le barrage de Donzère-Mondragon (Vaucluse).

Le barrage de Donzère-Mondragon (ou barrage André-Blondel) est un barrage hydroélectrique situé sur un canal parallèle au Rhône dans le sud de la France. Construit entre 1948 et 1952, sur le canal de Donzère-Mondragon, à Bollène (Vaucluse), il est doté d’une écluse pour permettre son franchissement aux bateaux. Conçu par l’architecte Théodose Sardnal, il fut inauguré le 25 octobre 1952 par le Président de la République française Vincent Auriol, et inscrit au titre des Monuments historiques le 4 juin 1992.

Avec une puissance de 348 mégawatts, et une capacité de production annuelle de 2 140 gigawatts-heures, il est le plus productif du Rhône et assure 13 % de la production hydroélectrique de la Compagnie nationale du Rhône (filiale privée du groupe Engie, indépendante d’Électricité de France) soit environ la consommation annuelle de Lyon.

La puissance de 348 mégawatts de la centrale est répartie sur six alternateurs entraînés par des turbines Kaplan de 59 mégawatts chacune, avec un débit maximum turbinable de 1 980 m3/s.

La tension des alternateurs est de 10 500 V, élevée à 220 000 V par les transformateurs électriques de la CNR.

L’écluse de Bollène assure le passage des bateaux “à travers” le barrage. Cette écluse est celle dont la hauteur entre l’aval et l’amont est la plus grande de France : 23 mètres.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, Youtube.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page
%d blogueurs aiment cette page :