La Plaza Mayor à Madrid (Espagne).

La Plaza Mayor (en français, équivalent de « grand-place ») est une place de la ville de Madrid, en Espagne.

Située dans l’arrondissement du Centre et dans le quartier de Sol, à proximité de la Puerta del Sol, la place se présente sous la forme d’un rectangle de 129 mètres sur 941. Entièrement piétonne, elle est accessible par neuf entrées dont plusieurs la relient à la calle Mayor, au nord.

Les origines de la place remontent au XVIe siècle, époque à laquelle elle constitue une des limites de la ville. Nommée place du Faubourg, (En Espagnol “Plaza del Arrabal”) elle abrite alors le principal marché municipal et subit de premières transformations qui visent à la doter d’une halle (lonja).

Plaza Mayor, carte maximum, Paris, 15/03/2013.

En 1580, le roi Philippe II charge l’architecte Juan de Herrera de dessiner des plans pour la réaménager. Les travaux débutent dès 1590 avec l’édification de la maison de la boulangerie (Casa de la Panadería), conçue par Diego Sillero pour remplacer l’ancienne halle. En 1617, Philippe III (Felipe III) charge Juan Gómez de Mora de poursuivre le projet qui est achevé deux ans plus tard.

Entre 1631 et 1790, la place est ravagée par trois incendies qui imposent à chaque fois sa reconstruction1. La dernière d’entre elles est l’œuvre de Juan de Villanueva, poursuivie à sa mort par les architectes Aguado et Moreno. Ce n’est qu’à l’achèvement du projet, en 1854, que la place prend son visage actuel, notamment marqué par des édifices moins élevés (trois étages au lieu de cinq) et une série d’arcades.

En 1848, la statue équestre de Philippe III, réalisée par Jean de Bologne et Pietro Tacca au début du xviie siècle, est placée au centre.

Le nom de la place a changé plusieurs fois au cours du temps. Initialement connue sous le nom de place du Faubourg, elle prend ensuite celui de Plaza Mayor. En 1812, sur décret, les places les plus importantes d’Espagne sont toutes renommées place de la Constitution en l’honneur de la nouvelle constitution. La place porte donc ce nom jusqu’à la restauration de Ferdinand VII en 1814, date à laquelle elle devient place Royale, avant de redevenir place de la Constitution à trois reprises (1820-1823, 1833-1835 et 1840-1843).

Rebaptisée place de la République en 1873, puis de nouveau place de la Constitution après la Restauration, elle conserve ce dernier nom jusqu’au début de la dictature de Primo de Rivera. La proclamation de la Seconde République provoque un nouveau changement en faveur de place de la Constitution mais, à la fin de la guerre d’Espagne elle reprend le nom que nous lui connaissons aujourd’hui.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.