L’Alliance israélite universelle.

L’Alliance israélite universelle (AIU ; hébreu : כל ישראל חברים Kol Israël Haverim, ou כי”ח), est une société juive internationale culturelle, installée dans différents pays mais originellement française. Son siège est situé au 27, avenue de Ségur (7e arrondissement de Paris), et sa bibliothèque, au 6 bis, rue Michel-Ange (16e arrondissement de Paris).

Elle est fondée en 1860 en France, à la suite de l’Affaire de Damas en 1840, qui a eu un retentissement international important, et à la conversion forcée au christianisme de l’enfant juif Edgard Mortara en 1858. À partir de 1863, elle est présidée par Adolphe Crémieux qui conserve ces fonctions jusqu’à sa mort en 1880, et vice-présidée à partir de 1868 par Léopold Javal. L’Alliance est présidée à partir de 1943 par le juriste gaulliste René Cassin.

Alliance israélite universelle, épreuve d’artiste signée.

Ces personnalités publiques et penseurs juifs français, reconnaissants envers la France pour son processus d’émancipation des Juifs, décident alors d’apporter leur aide aux Juifs du monde, afin de lutter contre la haine anti-juive. Ils décident d’un fonds de soutien, créent de nombreux emplois et luttent pour l’égalité des droits des Juifs dans le monde. L’Alliance remplit alors deux fonctions principales : intercéder auprès des autorités

politiques dans le monde au bénéfice des Juifs persécutés, et développer un réseau scolaire visant à « moderniser » les Juifs d’Orient afin de permettre leur émancipation. L’objectif de l’Alliance est alors de répandre les bienfaits de la civilisation française dans le monde juif. Elle se pose comme représentante officielle du judaïsme français, sauf pour ce qui tient du culte, domaine réservé du Consistoire duquel elle demeure proche. Ses dirigeants sont républicains et patriotes, et s’opposent au sionisme, du moins jusqu’en 1945.

Dans l’entre-deux-guerres, l’Alliance coopère avec l’American Jewish Committee, fondé en 1906, et l’Anglo-Jewish Association (en), ainsi qu’avec l’Organisation Reconstruction Travail (ORT), créée en 1880.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.