Pic du midi de Bigorre.

Le pic du Midi de Bigorre est situé dans les Hautes-Pyrénées, et atteint une altitude de 2 876 mètres. Il est connu entre autres pour la présence d’un observatoire astronomique et d’un relais de télévision.Le sommet est appelé pic de Mieidia de Bigòrra en occitan gascon.

Il a précédemment été nommé montagne d’Arizes, toponyme de massif signifiant « eau », en relation avec le vallon d’Arizes à ses pieds. Il est appelé pic de Midi de Bagnères, puis pic de Midi de Bigorre à la fin du XIXe siècle. Le choix de ce nouveau nom renvoie peut-être à une tradition alpine qui désigne des sommets situés au sud de leur principal point d’observation en utilisant le nom « midi ».

Il est situé dans les Pyrénées françaises, dans le département des Hautes-Pyrénées, à la limite des communes de Sers et de Bagnères-de-Bigorre, se référant comme la ville à l’ancien comté de Bigorre. Étant situé très en avant de la chaîne, le pic est connu pour son panorama sur la chaîne de montagnes franco-espagnole.

Pic du Midi de Bigorre, carte maximum, Bagnères-de-Bigorre 22/12/1951.

La proximité du pic vis-à-vis de la plaine a longtemps fait croire qu’il était, avec le pic du Canigou, l’un des plus hauts sommets des Pyrénées jusqu’aux travaux trigonométriques de MM. Rebout et Vidal entre 1786 et 1789 ainsi qu’aux travaux barométriques de M. Ramond.

Pic du Midi de Bigorre, épreuve d’artiste.

Des schistes métamorphiques apparaissent sur le pic avec une inclinaison de 80 à 85° au nord-ouest tantôt feuilletés, micacés ou plissés ainsi que du calcaire primitif. L’uniformité et leur direction est identique au système cambrien.

Les roches contiennent de la tourmaline noire et de la pyrite magnétique, sous la forme de macle monochrome.

Les conditions atmosphériques y sont assez pures et stables. Il peut y neiger en été. Le relevé des températures moyennes et des précipitations pour l’année 1980 nous donne un aperçu des conditions climatiques qui y règnent. Celles-ci sont assez rudes compte tenu de la déperdition de chaleur avec l’altitude.

Une période de 100 jours sans gel a été observée en 2018, ce qui constitue un record pour cette station.

Vers 1858 il fallait trois heures de cheval ou quatre heures de chaise pour atteindre le pic depuis le chemin du Tourmalet. Une auberge était déjà présente près du sommet.

Flamme de Bagnères-de-Bigorre du 21/06/1978.

Aujourd’hui il est possible d’accéder au pic à pied, par des sentiers de randonnée, ou bien en téléphérique, au départ de La Mongie. Ce téléphérique est composé de deux tronçons :

le premier tronçon, entre La Mongie (1 785 m) et le Taoulet (2 341 m), comporte deux pylônes ;
– le deuxième tronçon, entre le Taoulet et le pic du Midi (2 872 m), ne comporte qu’un seul pylône, près de la gare d’arrivée. Il présente une travée de câble de 2 550 m de long (3e rang français) entre le Taoulet et ce pylône.

L’observatoire astronomique est un haut lieu d’observation et de recherche. La météorologie puis l’astronomie ont été les principales motivations de la création de cet observatoire.

L’astronomie est encore à l’heure actuelle le domaine d’investigations scientifiques le plus important au pic du Midi. L’observatoire est rattaché à l’Observatoire Midi-Pyrénées. C’est une UFR de l’université Toulouse-III-Paul-Sabatier. Depuis 1873, chercheurs et techniciens de l’espace y scrutent la galaxie à la recherche de phénomènes célestes inconnus.

Source : Wikipédia.

 

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.