Peter Matejka, peintre.

Peter Matejka (Nové Mesto nad Váhom , 26 juin 1913 – Bratislava , 10 février 1972) était un peintre slovaque.


Après un cours préparatoire à l’Académie ukrainienne, de 1935 à 1939, il étudie à l’Académie des beaux-arts de Prague sous la direction du professeur Willi Nowak . Après la dissolution de l’Académie (1940) il dut terminer prématurément ses études et retourna en Slovaquie. Il est devenu membre de la Société des artistes créatifs slovaques, du Bloc des artistes créatifs slovaques, de l’Union des artistes de Prague, de la Société des artistes créatifs d’Aleš Brno , du Conseil des arts et de la culture, devenu plus tard l’Union des artistes créatifs slovaques.

A partir de 1950 il enseigne à la Haute Ecole des Arts Visuels de Bratislava , où il dirige la chaire de peinture monumentale. En 1941, il fait un voyage d’ études à Vienne , en 1946 et 1958 il est à Paris , en 1948 en Bulgarie, en 1955 et 1959 en Union soviétique , en 1956 à Dresde, en 1961 et 1970 en Italie et en 1964 aux États – Unis . États-Unis d’Amérique . Il a obtenu de nombreux prix d’État et artistiques.

Sa création se caractérise par la réduction des formes et par des compositions simplifiées d’éléments avec une concentration sur le thème central. Une couleur sensuelle est ajoutée, typique des étudiants de Nowak. A Matejka, la coloration est également caractéristique, qui se concentre dans une tache délimitée par un contour noir grossier. Dans la première moitié des années 40 , son œuvre s’oriente vers la poétisation et l’imaginaire. Les années de guerre ont été caractérisées par le mouvement littéraire du surréalisme, auquel les artistes étaient également liés. Les objets et les figures de ses peintures ont été réduits à leur forme de base, se fondant dans un fond sombre faiblement éclairé sans espace. Leur parallèle était une lumière imaginaire à l’intérieur, brillant sans source extérieure. Cette forme est devenue un pilier de son travail. Il a obtenu une écriture douce avec des coups de pinceau doux. L’enrobage pâteux accompagne tout le travail de Matejka. Il n’a jamais refusé son travail, mais l’a plutôt enrichi d’une couleur distinctive et d’une expression dynamique.

Il expose en solo à Nové Mesto nad Váhom (1934), à Bratislava (1940, 1943 avec Rudolf Pribiš, 1948, 1949, 1959, 1963, 1964) et à Prague (1946).

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.