Lyudmila Jivkova, femme politique.

Lyudmila Todorova Jivkova (bulgare : Людмила Тодорова Живкова (26 juillet 1942 – 21 juillet 1981) est une femme politique bulgare. Elle est la fille du communiste bulgare Todor Jivkov, membre du politburo et du Parti communiste bulgare. Elle est surtout connue pour sa volonté de préserver et de promouvoir les arts et la culture bulgares à l’étranger, et son intérêt pour l’ésotérisme oriental, la spiritualité et le protochronisme ont fait d’elle une figure controversée du bloc soviétique.


Lyudmila Jivkova naît à Sofia pendant la Seconde Guerre mondiale et grandit ensuite au sein de la nomenklatura bulgare. Elle étudie l’histoire puis l’histoire de l’art à Moscou, puis à Oxford, où elle publie des articles sur les relations entre les Ottomans et les Britanniques. Elle devient ensuite vice-présidente du Comité bulgare pour l’art et la culture (1972-1975) et enfin sa présidente, ce qui la hisse au rang de ministre de la Culture, de 1975 à sa mort en 1981. De 1976 à 1981, elle est aussi députée au sein de l’Assemblée Nationale bulgare.

Jivkova, carte maximum, Bulgarie.

Proche de Georgi Markov, elle professait des idées souvent subversives, déclarant par exemple en réunion privée à propos de l’invasion de la Tchécoslovaquie : « C’est la fin de l’utopie marxiste ! ». Les rumeurs laissaient aussi entendre qu’elle avait renoncé au marxisme et à l’athéisme communiste : une apostasie impensable pour un membre du Politburo et une grande prêtresse des arts.

Lyudmila Jivkova meurt à l’âge de 38 ans, d’une tumeur au cerveau. Des rumeurs sans preuve attribuent sa mort à un empoisonnement par la Darzhavna Sigurnost (« Sécurité d’État ») en raison de son intérêt pour l’ésotérisme, contraire à la doctrine communiste. Dans ses mémoires, son père déclare « Je ne peut affirmer avec exactitude que la mort de Lioudmila a été naturelle ».

Source : Wikipédia.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page
%d blogueurs aiment cette page :