Le tailleur de pierre.

Le tailleur de pierre est un professionnel du bâtiment, artisan ou compagnon (l’appellation ouvrier est réservée à l’agriculture et l’industrie), qui réalise des éléments architecturaux en pierre de taille : murs, arcs, linteaux, plate-bande, voûtes, piliers, colonnes, frontons, corniches, balustrades, cheminées, escaliers, etc. Son domaine professionnel est la taille de pierre. Le tailleur de pierre assure également la pose de ses appareils sur le bâtiment. Il peut être amené à monter sur des échafaudages. Il travaille en atelier ou sur les chantiers.


Le tailleur de pierre taille la pierre lorsqu’elle est extraite de la carrière.

Le tailleur de pierre doit être méticuleux et précis dans toutes les étapes de son travail. La précision requise lors de la taille de la pierre est de l’ordre du millimètre, c’est-à-dire de l’épaisseur du trait réalisé à la pointe à tracer et au crayon. Dans l’idéal, le ciseau doit couper le trait en deux.

Tailleur de pierre, carte maximum, Açores, 4/03/1997.

Cette profession est à différencier de celle du sculpteur. Le tailleur de pierre réalise les pierres d’un édifice en pierre, murs, voûtes, arcs des portes et fenêtres, escaliers… qui sont des ouvrages géométriques. Le sculpteur, lui, exécute tout ce qui concerne la décoration de l’édifice, statuaire, bas-reliefs… qui sont des ouvrages figuratifs, personnages, animaux, végétaux, etc.

Le tailleur de pierre doit aussi connaître la maçonnerie liée à son métier pour pouvoir implanter un ouvrage au sol, étayer les appareillages lors de la pose, poser les blocs de pierre, et effectuer les raccords d’enduit. Il utilise pour cela les mêmes outils qu’un maçon et des mortiers de chaux. Là aussi la précision est de l’ordre du millimètre. (un ravalement est presque systématiquement effectué pour garder des jonctions parfaites).

La connaissance de la géométrie et de la stéréotomie est primordiale dans ce métier. Cette science s’appelle l’art du trait; Le tailleur de pierre doit tracer le bloc avant de procéder à la taille de celui-ci. Pour cela, il réalise une épure.

les instruments de tracé comprennent : règle graduée ou non, équerre, fausse équerre ou sauterelle, trusquin, compas, pistolet perroquet ou cobra, critériome et pointe à tracer. L’outil informatique est aussi utilisé pour le traçage des gabarits avec des logiciels de dessins. Leur impressions est effectué par un traceur.

Le tailleur de pierre utilise des outils adaptés à chaque phase de son travail comme le maillet et les ciseaux

Le tailleur de pierre doit être capable de débiter les pierres dont il aura besoin, dans les blocs de carrière. Il utilise pour cela des outils à main et des outils mécanisés : pied-de-biche, scie passe-partout, scie à chaîne, tronçonneuse, débiteuse, refenderesse. Les débiteuses numériques permettent l’exécution de pièces répétitives et permettent de dégager du temps pour d’autres tâches. Ce type de production concerne une petite partie du secteur ayant les moyens nécessaires.

Il en existe un très grand nombre, adaptés selon la dureté de la pierre : pointe ou pointerolle, ciseau, ciseau à grain d’orge, ciseau à bout rond, chasse, gradine, gouge, marteau pneumatique, disqueuse, ponceuse, massette, taillant, têtu, pique, poulkai, boucharde, chemin de fer, rabotin, râpe, ripe, scie, sciote, etc.

La révolution numérique bouleverse ce métier. L’apparition du scanner 3D permet une nouvelle application des débiteuses.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.