La viticulture en Italie.

La viticulture en Italie est produite dans toutes les régions d’Italie, le plus vieux producteurs de vin au monde. Le vignoble s’étend dans toutes les régions italiennes de la Vénétie à la Sicile.

L’Italie est, selon l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), le leader mondial de la production vinicole avec un total de 47,5 millions d’hectolitres en 2019. La France arrive en deuxième position (42,1 millions d’hectolitres) et l’Espagne se retrouve à la troisième marche du podium (33,5 millions d’hectolitres). En 2018, l’Italie représentait 19 % de la production mondiale, devant la France (17 %) et l’Espagne (15 %) Ces trois pays comptabilisent à eux seuls 50 % de la production mondiale.


La viticulture en Italie remonte à la plus haute Antiquité. Les Romains et avant eux les Étrusques cultivaient la vigne. Les Grecs avaient donné au territoire le surnom d’Œnotria signifiant la terre du vin (appellation plus spécifique à la Calabre, alors colonie grecque).

Dès 1200, la république de Florence divisa son territoire en « ligues », identifiant, dès cette époque la zone du Chianti, vouée à la viticulture depuis le temps des Étrusques.

En date de 2021, deux réglementations fondamentales régissant la production viti-vinicole en Italie se sont succédé. La première était la loi no 116 du 3 février 1963 qui portait sur les normes en matière de dénominations d’origine des moûts et des vins et qui fut en vigueur jusqu’en 1992. Puis la loi no 164 du 10 février 1992 dite loi Goria intitulée « Nouvelle réglementation des dénominations d’origine ».

Jusqu’à la loi Goria il valait mieux privilégier la notoriété et le talent des producteurs plutôt que de trop se fier aux appellations. Les plus grands vins d’Italie pouvaient être classés en simples vins de table car les domaines voulaient par exemple avoir droit d’utiliser des cépages allochtones comme le cabernet.

L’Italie, pays membre de l’Union européenne, applique maintenant les règlements européens, qui se superposent à la législation nationale. Les appellations nationales en Italie sont :

  • La denominazione di origine controllata (DOC) dont le concept a été gravement dénaturé avant 1992.
  • La denominazione di origine controllata e garantita (DOCG, Dénominations d’origine contrôlée garantie) qui prenait la même voie que les DOC. La première appellation DOCG fut le Brunello di Montalcino (décret du président de la République du 1er juillet 1980).
  • L’Indicazione Geografica Tipica (IGT, Indication géographique typique) est un niveau intermédiaire entre vins de table et DOC. Ce sont souvent des vins d’une certaine qualité mais qui ne respectent pas entièrement le cahier des charges d’un DOC (mélange de cépages non conforme, production hors zone, etc.).
  • Vino da tavola, pour le vin de table.
  • Vino dolce naturale (Vin doux naturel).

Il faut bien différencier les vins d’avant 1992 (même jusqu’en 2000) et les nouveaux vins, plus conformes à la réglementation européenne. Par exemple : les vins d’appellation comportent désormais obligatoirement l’année (Vendemmia ou annata).

Les étiquettes des bouteilles de vin italien comportent parfois une mention traditionnelle ou une spécification sur le type de vin. Parmi les plus courantes, on peut citer :

  • Abboccato : entre un vin demi-sec et demi-doux ;
  • Amabile : équivalent d’un demi-sec ;
  • Classico : vins dont l’aire de production est restreinte au sein de la dénomination ;
  • Dolce : vin doux, moelleux ;
  • Frizzante : vin pétillant ;
  • Liquoroso : ne désigne pas un vin liquoreux mais tout vin muté.
  • Metodo classico : méthode traditionnelle
  • Novello : indique un vin nouveau ;
  • Passito : vin passerillé ;
  • Ripasso : vin ayant subi une refermentation sur lie (typiquement le Valpolicella) ;
  • Riserva : ce terme est utilisé en principe pour des vins DOC ou DOCG. Il indique un vin qui est resté en fût plus longtemps qu’un vin normal. le terme vecchio voire stravecchio (très vieux) est parfois employé ;
  • Secco : vin sec ;
  • Spumante : vin mousseux ;
  • Superiore : indique une gradation en alcool plus élevée qu’un vin normal.

Certains termes peuvent être utilisés ensemble.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.