La sapote.

La sapote est le fruit d’un arbre tropical appelé le sapotier, issu de la famille des sapotacées dont la hauteur varie de 5 à 10 m.  Ces fruits tropicaux, peu connus en Europe, sont pourtant très prisés en Amérique centrale. Ils sont consommés  principalement au Mexique, en République Dominicaine, à Cuba, mais aussi dans d’autres régions exotiques du monde comme la Malaisie, l’Île Maurice, les Antilles ou le Brésil. Cette grosse baie de 5 à 10 cm de diamètre contient des graines de couleur brune et possède une chair sucrée, de consistance proche de l’avocat ou du kaki. Selon la variété, la couleur de la pulpe varie du blanc au noir en passant par le brun orangé.


Très appréciée en Amérique centrale, la sapote est encore peu connue en France. Riche en vitamines et nutriments, elle participe à la couverture de nos besoins en apportant une petite touche sucrée rappelant le goût du chocolat.

La sapote est un fruit peu calorique contenant seulement 45 kcal/100 g. Elle est pauvre en matières grasses et en glucides, ce qui fait d’elle, l’alliée minceur idéale. Riche en fibres, elle aide à réguler le transit intestinal et à mieux gérer la satiété. La sapote est également une excellente source de vitamines et minéraux, participant notamment à la couverture de nos besoins journaliers en vitamine C, fer et magnésium. Sa richesse en  vitamine A et C lui apporte des propriétés antioxydantes participant à la prévention de nombreuses maladies et retardant le vieillissement de nos cellules.

Attention toutefois de ne pas abuser de ce fruit dont les propriétés sédatives se révèlent  en cas de consommation trop importante. La sapote était d’ailleurs surnommée par les Aztèques  “le fruit qui fait dormir” !

La culture de la sapote n’étant pas très répandue dans le monde, la saison de récolte est principalement celle de la région d’origine : l’Amérique centrale. Les sapotes arrivent à maturité en août et peuvent être récoltées jusqu’en janvier. La sapote en provenance de Floride se récolte elle de décembre à février.

Pour identifier la maturité du fruit, il est nécessaire de le presser  légèrement. Un fruit immature sera dur alors qu’un fruit prêt à consommer aura une chair plus molle et aura tendance à se flétrir. La couleur du fruit peut aussi être un bon indicateur : un fruit arrivant à maturité se teintera d’une couleur jaune, vert foncé  à brun /noir selon les variétés.

Il existe différentes variétés de sapotes, facilement reconnaissables à leurs couleurs et saveurs variées.

  • La sapote classique appelée aussi “Pouteria sapota” est issue de la famille des sapotacées. Elle possède une peau rugueuse de couleur brune et une chair de couleur orangée.
  • La sapote blanche ou “pommier mexicain” est issue de la famille des Rutacées. La couleur de sa peau change du vert au jaune à maturité. Sa pulpe de couleur blanche a peu de goût  et rappelle celui de la papaye. Consommé en grande quantité, ce fruit pourrait provoquer des états de somnolence.

  • La sapote Noire provient d’un arbre tropical issu de la famille des ebenaceae : le sapotier noir. Facilement reconnaissable à sa peau et sa chair noire, ce fruit est particulièrement apprécié pour son goût chocolaté proche du pudding au chocolat. Immature, ce fruit à la peau lisse et verte peut faire penser à une jeune tomate. Souvent appelé “Fruit chocolat” ou “pudding au chocolat” dans les pays anglophones, sa chair onctueuse fait le délice des petits comme des grands.

Source : CuisineAZ.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.