La calanque.

Une calanque (calanca ou calanco en occitan ou provençal, calanca ou cala en corse et en italien; cala en catalan) est une formation géologique particulière se présentant sous forme d’un vallon étroit et profond à bords escarpés, en partie submergé par la mer. On les trouve sous cette forme autour de la Méditerranée, et sous ce nom dans le Sud-Est de la France.


Creusées dans un calcaire résistant ou dans la roche granitique, les  calanques composent de nombreux paysages des côtes méditerranéennes. On peut les rapprocher, quant à leur forme, des rias, des abers bretons ou des fjords.

Pour les calanques de Provence, la mer a exploité des failles géologiques dans la roche calcaire, donnant au littoral un profil très découpé.

L’eau de mer y est souvent plus fraîche car de nombreux ruisseaux  s’écoulent dans la mer, sous sa surface, par un réseau souterrain qui recueille les eaux de ruissellement des montagnes et des plateaux. Ainsi, une rivière souterraine de débit important aboutit dans la calanque de Port-Miou, presque au niveau de la mer ; elle semble provenir du massif de la Sainte-Baume.

La multiplicité des calanques sur la côte du massif de Marseilleveyre, au sud de Marseille, a donné à ce massif le nom de « massif des Calanques ». De ce fait, l’appellation « les Calanques » désigne souvent le massif en question, et pas seulement les calanques elles-mêmes.

Mais on trouve aussi ces formations géologiques à l’ouest de Marseille (la Côte Bleue), dans le Var (massif de l’Esterel) et en Corse.

Le massif des Calanques s’étend sur plus de 20 km de long sur 4 km de large entre Les Goudes, au sud-ouest de Marseille, et Cassis ; ses points  culminants sont le sommet de Marseilleveyre (432 m) et le mont Puget (563 m).

Le massif des Calanques constitue un écosystème particulier. Le sol y est quasi inexistant, les falaises calcaires prolongées d’éboulis sont parcourues de très nombreuses failles et fissures dans lesquelles s’ancrent les racines des végétaux. La perméabilité du calcaire, l’abondance des failles et la faible pluviosité expliquent l’absence d’écoulements de surface et la sécheresse des calanques.

Le climat est aride, l’essentiel de l’humidité provenant de l’évaporation marine et de pluies d’automne et d’hiver, fortes mais séparées par de longs épisodes de sécheresse et ne profitant que très partiellement à la végétation à cause du ruissellement.

Le massif attire toute l’année de nombreux touristes, randonneurs et grimpeurs grâce au vaste choix de sentiers suspendus entre la mer et les reliefs tortueux. De nombreux sites d’escalade y sont équipés depuis les années 1970: ces calanques sont l’un des plus beaux sites d’escalade de France, parcourues par le GR 51-98. Offrant un espace visuellement très préservé à proximité directe de cités parfois très étendues, elles cristallise les problèmes de surfréquentation en milieu naturel fragile.

Calanque de Port-Miou, prêt-à-poster, France.

La création du Parc national des Calanques, projet longuement étudié par le GIP des Calanques, a été officialisée le 18 avril 2012 par décret du Premier ministre.

Outre les calanques de Marseille et de Cassis proprement dites, on trouve à l’est de ce massif, les calanques de Figuerolles et du Mugel sur la commune de La Ciotat, puis la calanque de Port d’Alon sur la commune de Saint-Cyr-sur-Mer.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.