Josef Rheinberger, compositeur.

Josef Gabriel von Rheinberger (né à Vaduz le 17 mars 1839, mort à Munich le 25 décembre 1901), compositeur et pédagogue allemand originaire du Liechtenstein.


Déjà à l’âge de sept ans, il tient l’orgue dans sa ville natale. À douze ans, il entre au conservatoire de Munich, où il surpasse bientôt ses camarades d’études, en produisant de nombreuses œuvres. À dix-neuf ans, on lui confie un poste d’enseignement du piano et plus tard de l’orgue et de la composition, poste qu’il conserve presque jusqu’à la fin de sa vie.

Sans faire beaucoup de battage, il fait partie des compositeurs célèbres de son temps. Depuis 1877 maître de chapelle de la cour du roi de Bavière, Louis II, il joue un grand rôle dans la musique d’église catholique en Allemagne. Il compose en latin des messes et des motets, en suivant les préceptes des

Rheinberger, carte maximum, Liechtenstein, 1989.

réformateurs céciliens. Comme professeur de composition, il est mondialement connu et a comme élèves notamment Engelbert  Humperdinck, Ermanno Wolf-Ferrari, Wilhelm Furtwängler et toute une génération de jeunes compositeurs américains, comme Horatio Parker et George Chadwick. Il reçoit de nombreuses distinctions : la croix de commandeur de l’ordre de la couronne de Bavière et le titre de docteur honoris causa de l’université de Munich.

En 1867, il épouse la poétesse Franziska von Hoffnass (Fanny), qui écrit plusieurs des textes de ses œuvres vocales, en particulier la cantate de Noël L’Étoile de Bethléem.

Il fait partie des compositeurs de la seconde moitié du XIXe siècle qui, après être tombés dans l’oubli, sont redécouverts par les chercheurs et les musiciens.

Il se définissait comme un classique convaincu, dont les modèles étaient Bach et Mozart. Il reste le grand maître et représentant de la culture musicale de la fin de la période classico-romantique. Pour rendre hommage à son œuvre, la Société internationale Josef Gabriel Rheinberger fut fondée en 2003.

Josef Rheinberger laisse un catalogue de 200 partitions. Son œuvre est très diversifiée : 197 numéros d’opus : piano, orgue, musique de chœur sacrée et profane, lieder, musique de chambre, symphonies, ouvertures de concert, musiques de scène et opéras.

 

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.