Hulk, super-héros.

Le docteur Robert Bruce Banner (souvent nommé Bruce Banner, son deuxième prénom), alias Hulk, est un super-héros évoluant dans l’univers Marvel de la maison d’édition Marvel Comics. Créé par le scénariste Stan Lee et le dessinateur Jack Kirby, le personnage de fiction apparaît pour la première fois dans le comic book The Incredible Hulk (vol. 1) en mai 1962.

En France, il apparaît pour la première fois dans la revue Fantask no 5 (juin 1969) (qui publie Fantastic Four), puis dans ses propres aventures à partir du no 23 d’Étranges Aventures (novembre 1971). Ses toutes premières aventures en solo furent traduites dans Gamma no 1 (1979).

Hulk, surnommé le « Titan Vert », est devenu l’un des super-héros les plus forts et les plus résistants de l’univers Marvel à la suite d’une exposition accidentelle de Banner aux rayons gamma lors d’une explosion atomique. Il est aussi l’un des membres fondateurs du groupe de super-héros les Vengeurs.

Dans le classement de 2008 du magazine Wizard, Hulk est classé au dix-neuvième rang des « 200 Greatest Comic Book Characters of All Time ».

Le personnage a été incarné à la télévision dans les années 1970 par Bill Bixby et Lou Ferrigno dans la série L’incroyable Hulk. Au cinéma, il est incarné tout d’abord par Eric Bana dans Hulk (2003), puis dans l’univers cinématographique Marvel par Edward Norton avec L’Incroyable Hulk (2008) avant d’être repris par Mark Ruffalo à partir d’Avengers (2012) et dans les sorties suivantes du MCU.


Hulk a été créé dans la période d’engouement pour les super-héros au début des années 1960. Il figure dans la continuité des « monster comics » (récits à chute présentant des monstres, souvent des envahisseurs extraterrestres, parfois démons, parfois robots, etc.) dont Jack Kirby s’était fait une spécialité au sein des maisons d’édition ancêtres de Marvel Comics.

L’histoire de Bruce Banner / Hulk est une adaptation moderne de celle de Dr Jekyll / Mr Hyde de Robert Louis Stevenson avec l’ajout du mythe de Frankenstein, selon les propres dires de Stan Lee.

Hulk est le deuxième titre publié par Marvel après le lancement et le succès des Quatre Fantastiques. Dans le premier numéro, Hulk est au départ gris. Mais devant le piètre résultat imprimé, il est décidé rapidement qu’il sera vert, une couleur plus facile à reproduire à l’époque. De plus, aucun super-héros n’était vert à l’époque. La série ne durera que six numéros, tous écrits par Stan Lee, et dessinés par Kirby, puis par Steve Ditko avant son départ de la série, du fait de l’insuccès du titre.

Il intègre alors le sommaire de l’anthologie Tales to Astonish, aux côtés de l’Homme-Fourmi / Giant Man qui est remplacé plus tard par Namor. Il se distingue ensuite en tant que membre fondateur de l’équipe des Vengeurs. Sa popularité s’accroit également (selon le site d’analyses CBR) lors de plusieurs affrontements avec la Chose au fil des pages de quelques numéros des Fantastic Four. Stan Lee est toujours le scénariste des aventures du personnage, mais au dessin se succèdent Jack Kirby, Gil Kane et Marie Severin, souvent encrée par Herb Trimpe qui plus tard sera chargé du dessin.

Marie Severin reste du no 92 jusqu’au no 101, publié en mars 1968, qui est le dernier de Tales to Astonish. En effet, à cette date, Marvel peut éditer plus de comics qu’auparavant et les deux personnages du comic book gagnent un titre qui leur est consacré. Tales to Astonish est changé en Incredible Hulk. Si Marie Severin continue de dessiner les aventures du héros, en revanche Lee passe la main à Gary Friedrich et l’encrage est assuré par Frank Giacoia ou George Tuska. Le no 106 voit l’arrivée de Herb Trimpe qui prend en charge le dessin sur des crayonnés de Marie Severin. Trimpe est ensuite seul dessinateur à partir du no 107 et il le reste pendant une centaine d’épisodes ; l’encrage est parfois assuré par John Severin, le frère de Marie.

Le personnage trouve à cette époque sa formule, connue mondialement : Bruce Banner est un savant timide qui cache en lui un monstre ravageur à l’esprit d’enfant, qui demande uniquement qu’on le laisse en paix. Cette formule durera des années, présidera à la direction de la série télévisée L’Incroyable Hulk avec Bill Bixby et Lou Ferrigno, et permettra d’inclure Hulk parmi les Défenseurs, un groupe où il trouvera une place plus tranquille que chez les Vengeurs… C’est la formule que les successeurs de Stan Lee (Roy Thomas, Archie Goodwin, Steve Englehart, Roger Stern, etc.) choisissent de conserver : celle d’un monstre très puissant et bagarreur, mais maladroit et parfois attendrissant.

Au milieu des années 1980, le scénariste Bill Mantlo, qui officie sur la série depuis des années, rend Hulk intelligent, via un scénario dans lequel l’esprit de Banner prend possession du corps du « colosse de jade ».

L’arrivée de Peter David permet d’avoir davantage d’explications. David explique que le Hulk gris (qui a fait son retour dans la seconde partie des années 1980 sous le nom de « Joe Fixit », un agent de sécurité de casinos combattant la mafia — il possède alors une intelligence normale) est l’expression de la frustration adolescente de Banner, alors que le Hulk vert est l’expression des peurs de l’enfance.

Au no 377, Hulk suit une psychothérapie grâce à son ami le docteur Leonard Samson, ce qui lui permet de fondre toutes ses personnalités contradictoires en un seul homme ayant l’apparence du colosse vert mais avec une intelligence aussi poussée que celle de Banner. Celui que l’on surnomme le « Hulk prof » rejoint alors un groupe de personnages issus de la mythologie grecque, le Panthéon. Après de nombreuses aventures, il découvre que sa personnalité, contrairement à ce qu’il imaginait, n’est pas celle de Banner car trop prétentieuse et égoïste.

Depuis, les apports de Peter David à l’univers de Hulk ont fourni un matériau pour de nombreuses histoires. Après lui, ce sont Joe Casey, John Byrne, Paul Jenkins, Bruce Jones, Peter David (de retour) et depuis Daniel Way qui rédigent les aventures du « Titan vert ».

En France, le personnage apparaît avec l’épisode Fantastic Four no 12 publié dans Fantask no 5 en juin 1969. Il est alors baptisé « le Titan ». Mais sa vraie carrière éditoriale débute dans les années 1970 en petit format chez Arédit/Artima dans la revue Étranges Aventures de la collection Comics Pocket et Hulk de la « Collection Flash », avant de poursuivre ses aventures en grand format et en couleurs dans la revue Gamma puis dans la « Nouvelle Collection Flash » dans une présentation plus économique. Le personnage de Hulk apparaît aussi en parallèle en « invité » dans d’autres séries Marvel, publiées dans les albums Une aventure des Fantastiques et autres revues des éditions Lug.

Dans les années 1990, les droits de sa série principale sont repris par l’éditeur Semic qui la publie en format « Version Intégrale ». Quand Panini/Marvel France reprend la licence en 1997, la série continue sur la même numérotation. Puis le personnage, à cause de mauvaises ventes, intègre le sommaire de quelques revues anthologies avant d’avoir une éphémère nouvelle série à son nom dans les années 2000, puis quelques albums dans la collection « 100 % Marvel » et la collection « Monster ».

À la fin de la publication qui suivait la numérotation des Versions Intégrales de Semic, Panini publie un arc narratif complet dans un numéro du magazine Marvel Top puis, à l’occasion de la nouvelle série du personnage lancée par John Byrne, l’installe dans le magazine anthologique Marvel Select (où sont alors publiées les séries Silver Surfer et Thunderbolts).

Après la disparition de ce magazine en 2000, Hulk émigre dans le mensuel Marvel Elite (au côté des séries Fantastic Four et Thor) où il finit par être remplacé par Captain America avant la fin de parution du magazine. En juillet 2003, à l’occasion de la sortie du film Hulk, Panini lance un mensuel entièrement consacré au personnage (profitant du même coup de la toute nouvelle équipe artistique) qui ne durera que huit numéros, la série étant arrêtée à la suite d’un mauvais accueil du public.

En 2008, Panini publie World War Hulk au format kiosque. En juillet 2012, (à la suite du succès d’Avengers quelques mois auparavant), un nouveau magazine Hulk est lancé par Panini. Cette revue mensuelle regroupe les séries The Incredible Hulk et Thunderbolts.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.