Ville de Toruń (Pologne).

Toruń ; durant la période allemande : Thorn) est une ville de Pologne située sur la Vistule, dans la voïvodie de Couïavie-Poméranie. Elle doit ses origines à l’ordre des chevaliers Teutoniques qui y construisit un château pour l’État teutonique au milieu du xiiie siècle, pour servir de base à la conquête et à l’évangélisation de la Prusse.

Toruń est une ville-powiat et est le chef-lieu du powiat de Toruń sans se trouver sur son territoire. Elle a rapidement eu un rôle commercial au sein de la Ligue hanséatique, grâce à son port fluvial sur la Vistule qui permet l’importation de marchandises venant de la Baltique et du reste de l’Europe, et l’exportation de produits locaux ou provenant de l’amont du fleuve. Nombre des imposants édifices publics et privés des XIVe et XVe siècles qui subsistent dans la vieille ville comme dans la ville nouvelle témoignent de son importance.

La ville possède une université appelée université Nicolas-Copernic en hommage à Nicolas Copernic, natif de la ville.

La ville est inscrite à la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1997.


La ville est fondée par les chevaliers Teutoniques au cours du XIIIe siècle. La première mention historique de la ville date du 28 décembre 1233, mais certaines sources estiment qu’elle a été fondée en 1231.

À l’époque du démembrement territorial de la Pologne, c’était le duc Conrad de Mazovie, issu de la maison Piast, qui avait appelé les chevaliers afin de maîtriser les Prussiens païens habitant le pays de Chełmno (Culm). En publiant la bulle d’or de Rimini datant de 1226, l’empereur Frédéric II de Hohenstaufen confère à l’ordre Teutonique des droits de souveraineté dans les territoires conquis. Juste après la fondation, de nombreux colons  germaniques, notamment de la Westphalie, arrivèrent dans la région. Avec la charte du droit de Culm signée en 1233, la ville possède les plus anciens registres écrits de la Prusse. À l’origine la colonie de Stary Toruń se trouvait à peu près sept kilomètres plus à l’ouest, avant que le village a été transféré en raison des risques d’inondations.

Vers 1260, l’ordre fit construire le château de Toruń, à qui il avait  prétendument donné le nom du Toron des chevaliers, une fortification des croisades en Terre sainte. La colonisation au-dessous devient rapidement un centre commercial important. Au XIVe siècle, elle faisait partie de la Hanse, association de villes marchandes dans la région de la Baltique et de la mer du Nord, dont Chełmno, Elbląg, Dantzig et Königsberg. Toruń s’est ralliée à la confédération de Cologne, alliance militaire dirigée contre le Danemark et la Norvège formée en 1367.

Néanmoins, les intérêts commerciaux des citoyens rencontrèrent de plus en plus de conflits avec les autorités de l’État teutonique. Pendant la guerre contre la Pologne, la ville se rapproche du roi polonais Ladislas II Jagellon. Après la défaite des chevaliers à la bataille de Grunwald en 1410, la paix de Toruń confirmant la frontière entre les deux États y a été signée le 1er février 1411. En 1454, la ville se révolte contre les chevaliers, tandis que le château de Toruń fut conquis et détruit par les forces de la ligue de Prusse. La guerre de Treize Ans qui a suivi cessa en 1466 avec le traité de Thorn : la couronne de Pologne annexa les régions sur le cours inférieur de la Vistule jadis sous l’autorité de l’ordre teutonique, à l’exception du futur duché de Prusse. Appartenant au territoire de la Prusse royale, les citoyens reconnaît par le traité de 1466 être vassal du royaume de Pologne des Jagellons.

En 1557, la ville adopte la doctrine de Martin Luther et devient un centre du protestantisme. Le Conseil de la ville dissout les institutions catholiques. Un colloque œcuménique est tenu à Thorn en 1645 à l’initiative du roi Ladislas IV (1632-1648) pour une conversation fraternelle entre catholiques, calvinistes et luthériens. Thorn est prise par Charles-Gustave en 1655 et par Charles XII en 1703.

La ville connaît par la suite des difficultés économiques, et les tensions religieuses se font de plus en plus fortes. En 1724, des protestants pillent un collège jésuite, et ce conflit entraîne une mutinerie. Les chefs de la  communauté luthérienne sont décapités sur ordre du Roi, pendant ce qui est appelé le jugement sanglant de Thorn.

En 1772, lors du premier partage de la Pologne qui isole le bassin de la Vistule de la mer, des cultivateurs de céréales mennonites sont présents dans la région. Le Tumulte de Thorn se produit en 1724.

En 1793, elle est attribuée à la Prusse lors du second partage de la Pologne. Elle est ensuite attribuée au grand-duché de Varsovie en 1806 et est de nouveau rattachée à la Prusse en 1815 jusqu’en 1918, date à laquelle la Pologne la récupère et la renomme Toruń.

Le 1er septembre 1939, l’armée allemande envahit la Pologne : jusqu’à la fin de la guerre, Toruń (qui reprend son nom allemand de Thorn) et sa région seront annexées à l’Allemagne.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.