Ville de Bangkok (Thaïlande).

Bangkok (thaï : กรุงเทพฯ, Krung Thep, « Cité des anges » ou บางกอก) est la capitale de la Thaïlande. La ville a également le statut de province. Les thaïlandais l’appellent communément et plus simplement Khrung Thep.

La ville occupe une superficie de 1 569 km2 dans le delta du fleuve Chao Phraya en Thaïlande centrale et son nombre d’habitants est supérieur à 9 millions, plus de 15 millions de personnes habitent l’aire métropolitaine de la capitale, soit plus que tous les autres centres urbains du pays.

Les racines de Bangkok remontent à un petit comptoir commercial créé durant le Royaume d’Ayutthaya au xve siècle au bord du fleuve Chao Phraya qui prend de l’importance avant de devenir le site d’une première capitale, Thonburi, en 1768. Mais la date officielle de sa fondation par Rama Ier, premier roi de la dynastie Chakri, est le 6 avril 1782, sur l’autre rive du fleuve. Bangkok s’inscrit au xixe siècle au cœur du mouvement de  modernisation du royaume de Siam, alors que le pays subit la pression des nations colonisatrices européennes. La ville est ensuite au XXe siècle le théâtre de l’évolution politique de la Thaïlande, notamment avec l’abolition de la monarchie absolue, l’adoption d’une constitution, et plusieurs soubresauts politiques parfois violents. La ville a connu une formidable croissance à partir des années 1960 et exerce aujourd’hui une influence centrale sur la vie politique, économique, culturelle, universitaire et médiatique de la Thaïlande.

Le boom économique asiatique des années 1980 et 1990 a amené beaucoup d’entreprises multinationales à installer leur siège régional à Bangkok. La ville est un important pôle d’affaires. C’est également une plateforme internationale pour les transports et la santé, tout comme pour les arts, la mode, les spectacles et le tourisme. Bangkok fait partie des villes les plus visitées au monde.


Bangkok (aujourd’hui le quartier de Thonburi) était un village situé sur la rive ouest du fleuve Chao Phraya. Il fut occupé par les troupes françaises le 16 octobre 1687, puis cédé officiellement par traité le 1er décembre par le roi d’Ayutthaya Narai. Cependant, durant son agonie, en juin 1688, son successeur Phetracha fit le siège de la ville, réussissant à les en expulser en novembre (siège de Bangkok).

Après la destruction par les Birmans de la capitale Ayutthaya en 1767, le général Taksin, devenu roi, se replia en aval sur ce site et décida d’y fonder la nouvelle capitale. Taksin fut déclaré fou et renversé par un coup d’État. Il fut exécuté le 6 avril 1782 et remplacé par le général Chakri qui, sous le nom de Phra Yot Fa, devint le premier roi de la nouvelle dynastie Chakri, qui règne encore aujourd’hui. Phra Yot Fa reçut à titre posthume le nom de «  Rama Ier » de son successeur Rama III dans le cadre du système  d’appellation royale utilisé aujourd’hui. Il décida, pour des raisons de défense, de transférer la capitale sur la rive gauche et commença des constructions fortifiées, aujourd’hui le Grand Palais. Le 6 avril 1782 est retenu comme date de fondation de la ville.

Le nom de Bangkok est utilisé par les Thaïlandais dans les documents officiels en anglais, mais le nom qui est utilisé dans le documents officiels en thaï est กรุงเทพมหานคร (Krungthep Mahanakhon).

La population officielle de Bangkok en 2010 est de 8,25 millions d’habitants pour la ville elle-même et de 14,6 millions d’habitants pour la métropole, appelée « Grand Bangkok ». Ce nombre est toutefois considéré comme très sous-estimé, puisqu’il ne prend en compte que les habitants de la ville officiellement enregistrés dans celle-ci et non leur nombre réel (bon nombre de Thaïlandais restent enregistrés dans leur ville de naissance). Les estimations les plus sérieuses, bien que spéculatives, estiment que la population vivant dans les limites de la métropole de Bangkok est de 18 millions d’habitants.

La superficie de cette province est de 1 568,7 km2, dont l’essentiel est considérée comme constituant la ville de Bangkok, ce qui en fait une des plus grandes villes du monde. La superficie de la métropole s’étend elle sur 7 762 km2. La capitale thaïlandaise se trouve à 532 km à l’ouest-nord-ouest de Phnom Penh, à 577 km au sud-est de Rangoun, à 980 km au sud-ouest d’Hanoï, à 1 181 km au nord de Kuala Lumpur et à 2 917 km à l’est-sud-est de New Delhi, la capitale indienne.

Bangkok est traversée par le fleuve Chao Phraya, qui détermine deux grandes zones, la rive droite (l’ancienne Thonburi) restée plus  traditionnelle, parcourue de nombreux khlong, canaux reliés au fleuve qui avaient valu à la ville le surnom de « Venise de l’Asie », et la rive gauche, plus développée, où se trouvent presque tous les attraits touristiques, le centre des affaires, le réseau de métro et les grandes tours modernes.

Bangkok n’est située qu’à 2 mètres au-dessus du niveau de la mer, ce qui provoque des inondations en période de mousson. De plus, construite sur une zone autrefois marécageuse, la ville s’enfoncerait de 1, voire 2 cm par an. La modernisation de la ville entraîne un bétonnage du sous-sol et l’assèchement des khlong. L’eau arrivant en aval, par la Chao Phraya et les autres rivières, s’écoule difficilement à travers la ville, qui ne peut  désormais plus absorber le débit du fleuve, en périodes de fortes moussons, sans inondations. Ce phénomène est aggravé par la quantité considérable de déchets plastiques qui se déversent dans Bangkok , rendant le système de drainage insuffisant et endommageant les machines des stations de pompages (Le thème des “montagnes” de déchets plastiques à Bangkok, en particulier des bouteilles, est abordé dans le film thaïlandais Citizen Dog). Autres causes aggravant l’affaissement de Bangkok : le pompage d’eau dans la nappe phréatique, le poids des immeubles….

Cette situation commence à devenir problématique. En 2011, la ville a connu une période d’inondations sans précédent due à de fortes moussons. Pendant près de six mois, toutes ses rues ont été partiellement inondées et les autorités ont été obligées d’entreprendre dans l’urgence de gigantesques travaux de déviation des cours d’eau, en périphérie de la ville. Celle-ci semble vouée à un sort similaire à Venise, protégée de façon très précaire par des digues et des barrages.

En 2016, les moussons provoquent une nouvelle fois des inondations, bloquant notamment l’accès à l’aéroport Don Muang et empêchant environ 200 passagers de prendre leur vol. Le premier ministre Prayut Chan-o-cha mobilise la police pour fluidifier la circulation et porter assistance aux automobilistes en difficulté et promet des mesures à long terme pour lutter contre les inondations.

La ville est dirigée par un gouverneur, personnage important, élu pour quatre ans. Son administration métropolitaine est aussi dirigée par un conseil métropolitain, et aussi renouvelée tous les quatre ans.

Les élections de janvier 2009 puis de mars 2013 ont été remportées par Sukhumbhand Paribatra, membre du Parti démocrate ; en octobre 2016, la junte militaire ayant effectuée le coup d’état de 2014 remplace le gouverneur de Bangkok par Aswin Kwanmuang, un ancien policier ; L’élection de mai 2022 est remportée par Chadchart Sittipunt, ancien membre du Parti Pheu Thai de 2012 à 2019.

Bangkok est désormais le centre d’une zone de co-urbanisation le Bangkok Metropolitan Area (en thaï : กรุงเทพมหานครและปริมณฑล), ou Grand Bangkok, qui regroupe les cinq provinces adjacentes.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.