Les jeux équestres mondiaux en France (2014).

Les Jeux équestres mondiaux de 2014 (ou Jeux équestres mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie) sont une compétition d’équitation sportive organisée en Basse-Normandie en 2014. Le dossier a été retenu le 31 mars 2009 par la FEI pour l’organisation de ces Jeux équestres mondiaux. Les épreuves se sont déroulées du 23 août au 7 septembre 2014. Au total, 984 athlètes et 1243 chevaux ont participé à cette édition des JEM, devant 574 000 spectateurs au total.


La Basse-Normandie avait déjà été candidate en 2004 pour l’organisation des Jeux de 2010 mais c’est Lexington aux États-Unis qui remporta le dossier. Avec le soutien de la Fédération française d’équitation, c’est toujours le conseil régional de Basse-Normandie qui a porté le projet. Les Jeux équestres mondiaux sont le plus gros événement sportif en France non récurrent d’ici le championnat d’Europe de football en 2016.

L’équipe de France d’attelage en préparation pour les Jeux équestres mondiaux au haras national de Compiègne. Les chevaux sont des KWPN.
Le 13 septembre 2010, un groupement d’intérêt public est créé sous la direction de Laurent Beauvais (président du conseil régional de Basse-Normandie) dans l’optique de permettre un partenariat entre des fonds publics et des partenaires privés.

Jeux équestres mondiaux, carte maximum, Caen, 23/06/2014.

L’organisation dispose d’un budget estimé à 76 millions d’euros. L’entreprise Alltech apporte près de 15 % de celui-ci grâce à un partenariat de naming : le nom officiel de la manifestation est donc « Jeux Equestres Mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie ».

Durant l’été 2013, certaines épreuves préparatoires ont été organisées afin de tester les sites :

  • une course d’endurance CEI** (129 km), à Sartilly, le 16 août 2013.
  • un concours complet CCI**, au Haras National du Pin et à Caen, du 16 au 18 août 2013.
  • un concours d’attelage CAI-A4, du 23 au 25 août, à Caen.

D’autres épreuves ont été organisées en juin 2014 :

La cérémonie d’ouverture débute le samedi 23 août à 20h, au stade d’Ornano de Caen, devant 20 000 spectateurs. La patrouille de France passe dans le ciel au-dessus du stade. Le thème de cette cérémonie d’ouverture, imaginé par Jean-Louis Gouraud, est le « Tour du Monde en 80 chevaux ». Après le défilé des races de chevaux officielles de ces Jeux (Akhal-Teke, Barbe Marocain, Quarter Horse et Cob normand), vient le tour de la Garde républicaine puis celui des différentes délégations.

Cette cérémonie a lieu en présence de nombreux politiques et officiels, notamment le premier ministre français Manuel Valls, la princesse Haya de Jordanie (présidente de la Fédération équestre internationale), les ministres Stéphane Le Foll, Laurent Fabius et Bernard Cazeneuve, ainsi que le secrétaire d’état aux sports Thierry Braillard. La délégation française est très applaudie, de même que l’Ukrainienne (en raison des événements frappant ce pays)11. Laurent Beauvais, président de la région Basse-Normandie, prononce ensuite un discours, suivi par la princesse Haya. C’est la première fois qu’un premier ministre assiste à l’ouverture des jeux équestres mondiaux. La princesse Haya invite Manuel Valls à déclarer les jeux ouverts. Cela fait, Anne Prain (juge dressage et para-dressage) et Kevin Staut prêtent serment de respecter l’esprit des jeux devant le drapeau de la FEI.

La société française Skertzò a créé le spectacle d’ouverture, qui associe les hautes technologies aux arts du spectacle plus traditionnels, notamment de grandes projections en 3D et du spectacle équestre ainsi que du spectacle vivant (danse). 300 artistes dont cent cavaliers se relaient, en trois actes : « Courir le Monde », « Terre de Rencontres » et « Aventures au Galop », avec notamment le passage d’un cheval blanc sur une mappemonde géante, et la danse de cavaliers sur un échiquier. Soixante danseurs se sont préparés dix heures par jour pendant les deux semaines précédant l’évènement.

Le village des jeux est un espace comportant 250 stands d’exposition, deux pistes d’équitation et la scène musicale où auront lieu les concerts du Alltech Music Festival. L’affluence espérée est de 25 000 personnes par jour. Il a été inauguré le samedi 23 août à 15 h 30.

Quatre mascottes représentent ces jeux, la principale appelée « Norman » a été dévoilée 1000 jours avant le début des jeux, le 26 novembre 2011. Il a participé à plusieurs évènements en Normandie durant l’année précédent les jeux afin de promouvoir ces derniers. Trois autres mascottes l’accompagnent sur les terrains : « Pom’Pommette », « Hoofy » et « Galopy ».

Le Alltech Music Festival propose huit soirées de concerts pendant les deux semaines des Jeux. La programmation est très variée et inclut du folk, du blues, du rock, de la soul, du rap, de la country et du bluegrass, à partir de 19 h18. Les soirées de concerts sont thématiques : une soirée d’ouverture le 24 août avec Soul Vintage Orchestra et Kool & The Gang, une soirée québécoise le lundi 25 avec Misteur Valaire et Mes souliers sont rouges, une soirée irlandaise le jeudi 28 avec We Banjo et Sharon Shannon & her band, une soirée country le lendemain, une soirée avec des musiciens de Caen (notamment les Casseurs Flowters) le samedi 30, une soirée familiale le jeudi 4 septembre avec Joyce Jonathan et Louis Bertignac. Une soirée américaine suit le vendredi 5 septembre avec Aloe Blacc, puis une soirée de clôture le 6.

Le dimanche 24 août, une parade est organisée dans les rues du centre ville de Caen. Partis de la rue Saint-Pierre, des chevaux géants accompagnés de fanfares et de divas ont déambulé dans les rues du centre-ville pour terminer sur la place Saint-Sauveur. Puis, la Garde républicaine accompagnée de délégations des nations présentes ont défilé entre les Fossés-Saint-Julien et le port de Caen.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.