Ville de Pérouges (Ain).

Pérouges est une commune française, située dans le département de l’Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

La commune est connue pour sa cité médiévale qui, juchée sur un mamelon de la Côtière, constitue le Vieux Pérouges.

La cité médiévale de Pérouges est classée parmi les Plus Beaux Villages de France et en fait un des lieux les plus touristiques du département. C’est une ancienne cité de tisserands, dont la double enceinte de remparts a pu être restaurée.

Sa position dominante sur la plaine du Rhône, au nord-est de Lyon, et sa situation au bord du plateau de la Dombes semblent expliquer le choix du site par un groupe de réfugiés gaulois qui s’en revenait de Pérouse en Italie après avoir fui Rome.

Pérouges, carte maximum, 10/09/1988.

En 1173, la permutation entre le Comte de Forez et l’Église de Lyon indique que le Comte Guy a cédé, par-delà le Rhône et la Saône, tout ce qu’il possédait à l’Église pour en jouir à perpétuité, dont le château de Pérouges, que Guichard d’Anthon possédait de lui en fief.

Elle a appartenu en des temps immémoriaux aux seigneurs d’Anthon dont l’histoire cite Guichard Ier qui participa à la première croisade, et jusqu’à Louis d’Anthon disparu en 1326.

Pérouges, épreuve de luxe.

Cela dit, il faudra attendre le XIIIe siècle pour que la cité acquière un poids plus important. Située aux confins de la Bourgogne, de la Savoie et du Dauphiné, assiégée par l’armée du Dauphiné sous les ordres du roi de France Louis XI en 1468, elle servit de place forte aux ducs de Savoie pour protéger leur frontière. Sa fidélité lui valut sa charte de franchise et une expansion économique encouragée par les souverains de Savoie.

Pérouges, carte maximum, 10/09/1988.

La place fortifiée perdit de son importance avec le rattachement de la Bresse et du Bugey à la France en 1601. La forteresse fut démantelée et Pérouges devint une cité de tisserands paisible et prospère jusqu’au début du XIXe siècle. Lorsque l’industrie commença à se développer, la cité voisine de Meximieux récupéra la prospérité économique, car elle était mieux située sur les voies de communication, ce qui permettra la sauvegarde du patrimoine médiéval de Pérouges.

Peu à peu donc délaissées, les constructions médiévales menacèrent de tomber en ruine, mais d’importantes restaurations furent entreprises dès le début du XXe siècle pour sauvegarder le patrimoine historique, sous l’impulsion du Comité de défense du Vieux Pérouges (association fondée entre autres par Édouard Herriot), et des Beaux-Arts.

Aujourd’hui, les rues sont toutes pavées et la cité a retrouvé ses murailles. Pérouges est gratifiée du label des plus beaux villages de France, décerné par une association indépendante visant à promouvoir les atouts touristiques des petites communes françaises riches d’un patrimoine de qualité.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.