Valérie Belin, photographe plasticienne.

Valérie Belin (née le 3 février 1964 à Boulogne-Billancourt) est une photographe plasticienne française. Elle vit et travaille à Paris.


Valérie Belin suit une formation à l’École des beaux-arts de Bourges de 1983 à 1988 et obtient ensuite un DEA de philosophie à l’université Paris-I-Panthéon-Sorbonne en 1989.

En 1994, elle produit sa première exposition d’objets en cristal à la galerie Alain Gutharc à Paris.

Elle remporte successivement le prix de la Fondation CCF pour la photographie, qui deviendra par la suite le prix HSBC, en 2000, et le prix Altadis en 2001.

Elle est nommée, en 2004, pour le prix Marcel-Duchamp.

Une rétrospective de son œuvre est organisée, courant 2007, et sera présentée successivement dans trois institutions dédiées à la photographie : la Fondation Huis Marseille, à Amsterdam, la Maison européenne de la photographie, à Paris, et le musée de l’Élysée à Lausanne.

En 2015, elle est lauréate de la 6e édition du prix Pictet, ayant pour thématique « Disorder ». La même année, son travail est exposé au Centre Pompidou à Paris.

Le 25 février 2019, la Poste émet un timbre-poste illustré par l’œuvre Calendula (Marigold), tirée de la série Black-Eyed Susan réalisée en 2010.

Son travail se présente sous formes de séries photographiques. Dans les années 2000, elle se met à utiliser les outils de post-production numériques qui lui donnent une plus grande liberté de modification et de contrôle des valeurs chromatiques et initie sa première série en couleur.

Valérie Belin, carte maximum, Paris, 22/02/2019.

À partir de 2009, Valérie Belin emploie d’autres types de manipulations numériques, post prise de vue, qui ont toutes pour effet d’accentuer la dimension hybride, graphique et artificielle de son travail, de la solarisation aux surimpressions. Par la suite, elle va également s’emparer de formes vectorielles abstraites trouvées « readymade » sur Internet, qu’elle retravaille sur l’ordinateur pour les fondre dans ses tirages.

En mai 2018, Valérie Belin est signataire d’une pétition en collaboration avec des personnalités issues du monde de la culture pour boycotter la saison culturelle croisée « France-Israël », qui selon l’objet de la pétition sert de « vitrine » à l’État d’Israël au détriment du peuple palestinien.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.