La révolution neuchâteloise (1848).

C’est bien au Crêt-Vaillant, devant l’Hôtel de La Fleur-de-Lis, que les révolutionnaires hissent le drapeau suisse et lancent la Révolution neuchâteloise. La République est proclamée ; les révolutionnaires prennent l’Hôtel de Ville et montent à La Chaux-de-Fonds. Le 1er mars, Les patriotes des Montagnes, du Val-de-Travers et du Val-de-Ruz descendent dans le chef lieu. La principauté prussienne de Neuchâtel a vécu.

Le 24 février 1848, après trois jours d’émeute, le « roi des français », Louis-Philippe (1773-1850) abdique. L’information se propage rapidement. La plupart des habitants des Montagnes et notamment ceux de la Mère  commune accueillent plus que favorablement la nouvelle.

Continuer la lecture de « La révolution neuchâteloise (1848). »