Clemens Holzmeister, architecte.

Clemens Holzmeister (né le 27 mars 1886 à Fulpmes et mort le 12 juin 1983 à Hallein) est un architecte autrichien. Il marqua notamment de son empreinte le quartier du Festival de Salzbourg et les bâtiments officiels d’Ankara, et fut recteur de l’Académie des beaux-arts de Vienne.


Clemens Holzmeister naît le 27 mars 1886 dans le village de Fulpmes, dans le Tyrol autrichien. En 1913, il épouse à Innsbruck Judith Bridarolli ; ils auront un fils, Guido, né en 1914, et une fille, l’actrice Judith Holzmeister, née en 1920.

Après des études à l’université technique de Vienne, qu’il termine par un doctorat en architecture en 1919, il devient professeur à l’École professionnelle d’État (Staatsgewerbeschule) d’Innsbruck.

Continuer la lecture de « Clemens Holzmeister, architecte. »

Johann Georg Albrechtsberger, musicien et compositeur.

Johann Georg Albrechtsberger (né le 3 février 1736 à Klosterneuburg, mort le 7 mars 1809 à Vienne1) est un musicien et un compositeur autrichien.


Organiste à la cour impériale et maître de chapelle de la cathédrale Saint-Étienne de Vienne, il fut l’ami de Haydn et Mozart, et le maître de Beethoven en 1794-1795. Ce dernier ne fut d’ailleurs pas son seul élève, quantité d’autres jeunes musiciens cherchant à enrichir leur connaissances des techniques de composition. Johann a composé beaucoup de musique religieuse — 26 Messes, oratorios, motets, et un Te Deum — ainsi que des préludes et fugues pour orgue, de la musique de chambre et des ouvrages théoriques. Il laisse un catalogue de 750 œuvres musicales.

Continuer la lecture de « Johann Georg Albrechtsberger, musicien et compositeur. »

Hans Hörbiger, ingénieur, inventeur et idéologue.

Hans Hörbiger, né à Atzgersdorf (Vienne) le 29 novembre 1860 et mort à Mauer (actuellement à Vienne, dans l’arrondissement de Liesing) le 11 octobre 1931 (à 70 ans), est un ingénieur, inventeur et idéologue autrichien.


Hans Hörbiger passe son enfance auprès de sa mère en Carinthie. Il  fréquente le Technologische Gewerbemuseum en génie mécanique à Vienne, mais ne peut pas suivre d’études supérieures pour des raisons financières. Après un emploi de dessinateur dans une entreprise de soupapes de précision en 1881 et une courte période militaire, il gagne provisoirement sa vie en tant que joueur itinérant de cithare. En 1884, il travaille de nouveau pour différents constructeurs de machines. Il se marie en 1889 et aura quatre fils. Paul et Attila Hörbiger seront acteurs.

Continuer la lecture de « Hans Hörbiger, ingénieur, inventeur et idéologue. »