Manolo Valdés, peintre et sculpteur.

Manolo Valdés, né Manuel Valdés Blasco le 8 mars 1942 à Valence (Espagne), est un peintre et sculpteur espagnol.


Né à Valence, en Espagne en 1942, il commence sa formation de peintre à l’âge de 15 ans à son entrée à l’Académie des Beaux Arts de San Carlos de Valence.

En 1964, Valdés, Rafael Solbes et Joan Toledo collaborent pour former Equipo Crónica, une équipe artistique qui utilise du Pop Art en réponse à la dictature espagnole de Francisco Franco et l’histoire de l’art lui-même. Après la dissolution du groupe en 1981, Valdés se réinvente.

Il reçoit en 1983 le prix national d’arts plastiques1 puis en 1998 la Médaille d’or du mérite des beaux-arts par le Ministère de l’Éducation, de la Culture et des Sports2. Manolo Valdés est un des rares artistes aujourd’hui à réussir à maîtriser à la fois les disciplines de dessin, de peinture, de sculpture et de gravure. Dans chacune de ces spécialités, il se montre techniquement  qualifié, très original, novateur et sans cesse provocateur.

Il s’appuie largement sur le patrimoine artistique espagnol, en particulier le travail de Velázquez et l’informalisme de ses prédécesseurs comme Manolo Millares, Antonio Saura et Antoni Tàpies. En utilisant des techniques de gravure, sérigraphie et collage, les gravures de Manolo Valdés font  référence à d’autres maîtres, dont Rembrandt, Rubens et Matisse, créant une touche intellectuelle qui emporte les ouvrages historiques importants hors de leur contexte d’origine. Aujourd’hui, Valdés vit et travaille entre New York et Madrid.

Les œuvres de Manolo Valdés peuvent être vues dans de nombreuses collections publiques et privées, y compris : Fonds National d’Arts  Plastiques de Paris, Fundación Caja de Pensiones de Barcelone, Fundación del Museo Guggenheim Bilbao de Bilbao, Instituto Valenciano de Arte Moderno de Valence, Kunsthalle à Kiel, Kunstmuseum de Berlin; le Metropolitan Museum of Art et le Museum of Modern Art de New York, Musée national d’art moderne, Centre Georges Pompidou de Paris, Museo de Arte Contemporáneo Internacional Rufino Tamayo à Mexico, Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía de Madrid, Fondation Veranneman de Kruishoutem.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.