Youri Gagarine, premier homme dans l’espace.

Le cosmonaute soviétique Youri Gagarine naît le 9 mars 1934 à Klouchino, dans le nord-est de la Russie. Sa famille est modeste. Son père, charpentier, et sa mère, laitière, travaillent tous deux au sein d’un kolkhoze. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le petit Youri se prend de passion pour l’aviation lorsqu’un chasseur soviétique endommagé se pose à côté de son village. Dès 1949, Gagarine quitte ses parents et part à Moscou. Il s’inscrit dans un club d’aviation amateur, et décide devenir pilote dès son premier vol. En 1955, il intègre l’école de pilotage militaire d’Orembourg. Il y rencontre sa femme, Valentina Goriatcheva, qu’il épouse en 1957, et obtient peu après son diplôme de pilote de chasse sur un appareil MiG-15. Après un début de carrière en tant que pilote de chasse, Youri Gagarine est sélectionné en 1960 pour participer au programme spatial soviétique.

La mission Spoutnik 2 (qui envoie le  premier être vivant dans l’espace, la célèbre chienne Laïka, le 3 novembre 1957) permet aux chercheurs soviétiques de comprendre les effets de l’apesanteur. Le terrain est préparé pour le vol Vostok 1, dont l’objectif est d’envoyer un homme dans l’espace. Youri Gagarine est choisi pour effectuer ce vol. Après un entraînement intense, il est prêt à marquer l’histoire, seulement quelques semaines après être devenu père pour la seconde fois. Le décollage a lieu le 12 avril 1961, au cosmodrome de Baïkonour. Au moment du décollage, Gagarine s’écrit “Poïekhali !” (“Et c’est parti !”). Youri Gagarine entre alors dans l’histoire de la Russie et du monde entier. Il effectue à bord du Vostok 1 le tour de la Terre en 108 minutes, dont 89 passées en orbite. Après un vol

sans incident majeur, il redescend dans l’atmosphère terrestre à l’intérieur de sa capsule de descente, de laquelle il s’éjecte à 7 kilomètres du sol. Il atterrit en parachute, au milieu d’un champ. Ayant réussi une mission historique et périlleuse, Youri Gagarine devient le tout premier homme à avoir voyagé dans l’espace. Considéré comme un héros dans son pays et célébré dans le monde entier, il reçoit de nombreuses distinctions. Nikita Khrouchtchev fait alors de Gagarine un puissant outil de propagande soviétique pendant la Guerre Froide.

Pour protéger Youri Gagarine, devenu un symbole trop important pour le régime soviétique, il est interdit de vol. Il est nommé directeur de la Cité des Étoiles, le centre chargé de l’entraînement des cosmonautes russes, notamment dans le cadre du projet Soyouz. Gagarine, qui vit mal sa

célébrité soudaine, enchaîne les réceptions et les tours d’honneur aux quatre coins du monde.  Malgré sa volonté de participer à une nouvelle mission spatiale, Youri Gagarine n’est jamais autorisé à retourner dans l’espace. En 1968, il est de nouveau autorisé à voler, à condition d’être accompagné. Le 27 mars 1968, lors d’un vol d’essai, lui et son instructeur trouvent la mort dans le crash de leur

MiG-15 d’entraînement. Les conditions du crash sont obscures. L’hypothèse d’un accident en voulant esquiver brusquement un ballon sonde est avancé,

mais de nouvelles informations révélées des années plus tard font état d’un autre avion qui aurait entraîné l’appareil de Gagarine dans les turbulences de son sillage, le faisant partir en vrille. Rien n’est vraiment clair concernant la mort du premier homme à être allé dans l’espace. Youri Gagarine décède donc à l’âge de 34 ans. Ses restes sont inhumés dans le mur du Kremlin, à Moscou.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : L’internaute, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.