Werner Eggerath, homme politique.

Werner Eggerath (* 16 mars 1900 à Elberfeld ; † 16 juin 1977 à Berlin ) était un homme politique allemand (KPD / SED), combattant de la résistance contre le national-socialisme et écrivain. Il a été Premier ministre de Thuringe de 1947 à 1952 et membre de la Chambre du peuple de 1949 à 1954.


Eggerath était le fils d’un plâtrier. Il a suivi un apprentissage de serrurier, a travaillé comme machiniste, mineur, chauffeur, transporteur et docker et chauffeur. De septembre 1918 à mars 1919, il est militaire. À partir de 1919, il est syndiqué, combat dans l’ Armée rouge de la Ruhr en 1920 puis s’enfuit dans la province néerlandaise du Limbourg. En 1923, il vécut dans la ville frontalière allemande de Gangelt, rejoignit le KPD en 1924, travailla comme fonctionnaire du parti au niveau régional et comme correspondant ouvrier . En 1929, il devint conseiller municipal à Neuss et, en 1932, chef de sous-district à Wuppertal.

De 1932 à 1934, il fréquente l’ École internationale de Lénine à Moscou , puis travaille illégalement pour l’opposition syndicale révolutionnaire (RGO) et la direction régionale allemande du KPD. En 1935, il fut arrêté et en 1936 condamné par le tribunal populaire à 15 ans de prison pour préparation à commettre une haute trahison , dont il purgea une partie au pénitencier de Münster et à la prison de Bochum.

Après sa libération, Eggerath s’installe à Eisleben, où il est nommé administrateur du district du lac de Mansfeld en juillet 1945. En octobre 1945, il devient premier secrétaire de la direction du district du KPD en Thuringe, en 1946 membre du parlement de l’État de Thuringe et président de l’État du SED de Thuringe. De mai à octobre 1947, il est ministre de l’Intérieur (successeur d’ Ernst Busse). En tant que successeur de Rudolf Paul , qui avait fui vers l’Ouest , Eggerath devint président du district (Premier ministre ) de Thuringe en octobre 1947. Il a occupé ce poste jusqu’à la dissolution des États de la RDA en 1952. De plus, en 1948/49, il était membre du Conseil populaire allemand et jusqu’en 1954 membre de la Chambre du peuple.

De 1952 à 1954, Eggerath est secrétaire d’État auprès du Premier ministre de la RDA , puis jusqu’en 1957 ambassadeur en Roumanie (successeur de Georg Ulrich Handke ) et de 1957 à 1960 premier secrétaire d’État pour les questions ecclésiastiques. À partir de 1961, il a vécu comme écrivain indépendant à Berlin.

Son urne a été enterrée dans le site funéraire Pergolenweg du Mémorial socialiste au cimetière central Friedrichsfelde de Berlin.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page
%d blogueurs aiment cette page :