Walt Whitman, poète, romancier, journaliste et éditeur.

Walter Whitman, plus connu sous le nom de Walt Whitman, né le 31 mai 1819 à West Hills, New York (en) (Long Island) et mort le 26 mars 1892 à Camden, est un poète, romancier, journaliste, éditeur américain. Son recueil de poèmes Feuilles d’herbe (Leaves of Grass) est considéré comme son chef-d’œuvre.


Whitman nait le 31 mai 1819 dans une ferme de West Hills, New York près de l’actuelle South Huntington (en), à Long Island, second des neuf enfants de Louisa Van Velsor, d’origine néerlandaise, et de Walter Whitman, Sr., d’origine anglaise. Sa famille déménage à Brooklyn en 1823. Après six ans de scolarité primaire, il entre comme apprenti dans un atelier d’imprimerie. Autodidacte, il lut alors Homère, Dante et Shakespeare.

Après deux ans d’apprentissage, Whitman se rendit à New York pour y travailler dans différents ateliers d’imprimerie.

Après l’incendie de son imprimerie, il commence une carrière en tant qu’instituteur dans une classe unique à Long Island de 1836 à 1841. Parallèlement, il fonde et édite le journal The Long-Islander (devenu le Long Islander News) dans la ville de Huntington en 1838 et 1839. En 1841, il quitte l’enseignement pour embrasser une carrière de journaliste et d’éditeur à plein temps à New York. Il rédige en outre des articles pour des magazines populaires et des quotidiens et écrit des discours politiques. En 1840, il participe à la campagne de réélection du président des États-Unis Martin Van Buren qui est battu par William Henry Harrison.

Les discours politiques écrits par Whitman attirèrent alors l’attention de la société du Tammany Hall, qui lui confie la rédaction de nombreux journaux, parmi lesquels aucun ne devait jouir d’une longue publication. Pendant deux ans, il est rédacteur pour l’influent Brooklyn Daily Eagle en pleine guerre d’Annexion du Texas, il y écrivit : « Oui, le Mexique doit être sévèrement châtié. Que nos armes soient désormais portées de manière à apprendre au monde entier que, bien que nous n’aimions pas les querelles, l’Amérique sait comment frapper et connaît les moyens de s’étendre. ») ; toutefois, à la suite d’une scission au sein du Parti démocrate, il fut relevé de ses fonctions pour avoir soutenu le Parti du sol libre, parti opposé à l’extension de l’esclavage à l’Ouest. Après l’échec de ses tentatives pour fonder un journal Free Soil, il fut ballotté d’un emploi à l’autre. Entre 1841 et 1859, Walt Whitman édita un journal (The Crescent) à La Nouvelle-Orléans, en Louisiane, deux à New York et quatre autres à Long Island. À La Nouvelle-Orléans, il découvrit le marché aux esclaves qui se tenait

régulièrement dans cette ville à cette époque. C’est là qu’il se mit à écrire des poèmes et bientôt cette activité supplanta toutes les autres. Les années 1840 virent les premiers fruits de son long travail sur les mots, avec la publication d’un certain nombre de nouvelles à partir de 1841 et du roman Franklin Evans publié à New York un an plus tard, qui faisait partie du mouvement en faveur de la tempérance. Mais c’est surtout la nouvelle The Child’s Champion qui fut publiée en 1842 et souvent republiée depuis et qui est à présent considérée comme le plus important de ses premiers ouvrages. Elle établit le fondement théologique d’un thème qui tiendra à cœur à Whitman toute sa vie, à savoir le profond pouvoir rédempteur de l’amour.

La première édition de Feuilles d’herbe fut auto-publiée en 1855, l’année même où le père de Whitman mourut. À cette époque, le recueil se composait de douze longs poèmes sans titre. Il n’y eut pas, ou presque, de réaction du public ni de critique. Un an plus tard, Whitman publia une seconde édition qui comprenait une lettre de félicitations de Ralph Waldo Emerson et vingt poèmes supplémentaires. Emerson appelait depuis longtemps à l’émergence d’une poésie américaine, affranchie de l’influence européenne ; Leaves of Grass le comblait.

Après la guerre de Sécession, Walt Whitman fut engagé au département de l’Intérieur (ministère chargé de la gestion des terres fédérales) en tant que clerc. Toutefois, lorsque James Harlan, le secrétaire de l’Intérieur (ministre), découvrit que Whitman était l’auteur du scandaleux Leaves of Grass, il le congédia sur-le-champ.

À sa sixième édition en 1881, le recueil de poèmes s’était épaissi. Whitman jouissait alors d’une réputation plus importante et l’édition fut vendue à un grand nombre d’exemplaires, ce qui permit à Whitman d’acheter une demeure à Camden, dans le New Jersey.

Whitman pendant toute sa vie sera un démocrate convaincu, il fut le secrétaire général du Parti démocrate de New York, opposé à l’esclavage, il quitte le Parti démocrate pour adhérer au Parti du sol libre.

Whitman décède des suites d’une pneumonie le 26 mars 1892, après avoir achevé la révision de Feuilles d’herbe (Leaves of Grass). Parmi les causes de sa mort, est incriminé un régime basé sur des produits laitiers, notamment le punch au lait, à l’époque le lait était souvent trafiqué avec du plâtre, et la santé des vaches laitières n’était pas vérifiée, ainsi, il semblerait que Walt Whitman ait consommé du lait issu de vaches atteintes de tuberculose.

Whitman repose au Harleigh Cemetery, à Camden dans le New Jersey, aux côtés de membres de sa famille dans une crypte à flanc de colline qu’il avait conçue.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.