Ville de Winnipeg (Canada).

Winnipeg est une ville canadienne, capitale de la province du Manitoba et septième ville au niveau national en nombre d’habitants. Située à la confluence des rivières Rouge et Assiniboine, protégée des crues par le canal de dérivation de la rivière Rouge, elle est l’un des plus grands marchés aux grains du monde.

À 95 % anglophone, Winnipeg abrite cependant une communauté francophone, essentiellement regroupée dans le quartier de Saint-Boniface, dont elle représente environ 30 % de la population. Lors du recensement de 2016, la ville compte 727 500 habitants.


En 1738, le Sieur de la Vérendrye fait construire le premier poste sur le site, Fort Rouge, qui est ensuite abandonné. D’autres postes sont construits dans la région de la rivière Rouge qui était disputée entre la compagnie du Nord-Ouest et la compagnie de la Baie d’Hudson. Fort Gibraltar construit par la compagnie du Nord-Ouest est renommé Fort Garry en 1822 lorsqu’il devient le centre de la région. Il est reconstruit après la crue dévastatrice de 1826 et

devient la résidence du gouverneur de la compagnie de la baie d’Hudson. En 1869 et 1870, Winnipeg connaît la rébellion de la rivière Rouge lorsque les métis menés par Louis Riel s’opposent à la prise de contrôle par les nouveaux arrivants de l’Est amenés par le chemin de fer et négocièrent l’entrée du Manitoba dans la confédération en 1870. Le 8 novembre 1873, Winnipeg est incorporée comme ville, adoptant ce nom trois ans plus tard.

Entre les années 1890 et 1920, le Manitoba jouit d’une expansion  économique forte, rappelée par la sculpture du Golden Boy de Georges Gardet sur le dôme du palais législatif2, qui tient d’une main un épi de blé et de l’autre une torche.

La ville actuelle de Winnipeg fut créée par l’incorporation de plusieurs cités de banlieue, une organisation qui subit ensuite des ajustements mineurs. À cause du terrain plat inondable, la législation décourage l’urbanisation hors des limites de la ville qui est donc entourée de champs.

Le Fort Rouge, puis la ville de Winnipeg se sont édifiés aux confluences de la rivière Rouge avec la rivière Assiniboine sur la rive occidentale que l’on nomme la Fourche de Winnipeg, et avec la rivière Seine sur la rive orientale.

Afin d’éviter les inondations périodiques qui ont affecté la ville de  Winnipeg, lors des crues de la rivière Rouge, un canal de dérivation de la rivière Rouge fut construit dans les années soixante. Ce canal détourne une partie des eaux de la rivière Rouge ainsi qu’une partie de celles de la rivière Seine. Un projet d’élargissement du canal est prévu afin d’augmenter le débit de celui-ci afin d’atteindre un débit de 4 000 mètres cubes par seconde au lieu de 2 550 mètres cubes actuellement.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.