Ville de Villefranche-sur-Saône (Rhône).

Villefranche-sur-Saône est une commune française, située dans le département du Rhône en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle est connue pour être la capitale du Beaujolais.

Seule sous-préfecture et une des principales villes de la circonscription départementale du Rhône, c’est désormais la commune la plus peuplée du nouveau département du Rhône, dans ses limites de 2015.

Les sires de Beaujeu désireux de se protéger des archevêques de Lyon décident de créer une ville autour de Limas en 1140, face à la forteresse ennemie d’Anse.

En 1260, ils accordent une charte de franchise à la ville, dont elle tire son nom, pour inciter des personnes à s’installer.

La vieille ville (qui correspond aujourd’hui à l’hyper-centre) a été construite en suivant le schéma d’un bateau construit autour de l’axe de l’actuelle rue Nationale. Cette dernière fait un creux en son milieu où se situe la collégiale Notre-Dame des Marais qui est le cœur de la ville.

Villefranche-sur-Saône, carte maximum, 2/06/1990.

La ville, qui s’est principalement étendue vers l’Est et plus légèrement vers l’Ouest, a été entourée de remparts à partir du début de 13e siècle. Ils ont été en majeure partie démolis au début du 19e siècle.

Au XIVe siècle, la ville fut relativement épargnée par les pillards de la guerre de Cent Ans. Elle fut néanmoins assiégée en 1412 mais aussi en 1411, 1434… au cours de conflit entre les Bourbons et les maisons de Bourgognes et de Savoie (étendu à tout le royaume).

En 2006, des fouilles archéologiques ont permis de découvrir des vestiges de l’église conventuelle des Cordeliers, fondée dans le courant du XIIIe siècle.

En 1540, Villefranche-sur-Saône remplace Beaujeu en tant que capitale du Beaujolais.

Villefranche-sur-Saône, épreuve de luxe.

Au cours de la Révolution française, la commune porte provisoirement les noms de Commune-Franche et de Ville-Libre-sur-Saône.

En 1925, le socialiste Armand Chouffet est élu maire de Villefranche. Sous ses mandats, la ville va connaître de profonds changements avec notamment la création du marché couvert, du palais des sports ou encore le réaménagement de certains quartiers.

Le 19 juin 1940, des troupes allemandes entrent dans la ville, mais s’en retirent après l’armistice du 22 juin qui inaugure l’ère de la Collaboration. L’année suivante, le préfet du Rhône révoque de son mandat le maire Chouffet, qui ne le retrouvera qu’en 1947.

Villefranche est libérée le 3 septembre 1944 par les troupes débarquées en Provence du capitaine Henri Marie Alexandre Louis Giraud (1910-1970), fils du général Henri Giraud, commandant en chef des forces armées en Afrique du Nord en 1942. Le 3 septembre 2010, le député-maire de Villefranche-sur-Saône, Bernard Perrut et le vice-amiral Hervé Giraud, fils du libérateur de Villefranche, ont commémoré cette page d’histoire en inaugurant une plaque à sa mémoire sur la place qui lui est dédiée.

Depuis 1964, le péage autoroutier de l’A6, situé sur la commune de Limas, est l’un des plus importants péages d’Europe quant à la fréquentation.

Pour des raisons d’image économique, la ville de Villefranche a tenté, dans la seconde moitié du XXe siècle, de changer son nom en Villefranche-en-Beaujolais, dénomination d’ailleurs utilisée de facto par l’office du tourisme6, mais le Conseil d’État n’a pas donné suite à ces demandes, et avec les campagnes anti-alcooliques récentes, la municipalité y a renoncé.

À partir des années 2000, la ville essaye de s’affirmer comme un contrepoids à l’hégémonie de Lyon dans le département du Rhône. De nombreux projets sont évoqués, comme l’installation d’un magasin Ikea (abandonné), la construction d’un multiplexe de cinéma, l’éco-quartier Quarantaine ou encore renommer la ville en Villefranche-en-Beaujolais.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.