Ville de Lambaréné (Gabon).

Lambaréné est une ville du Gabon. Son nom provient du galoa et signifie « Essayez donc [de nous attaquer] ».

Lambaréné est la septième ville du Gabon avec 26 998 habitants en 2010, derrière Libreville (753 550 hab.), Port-Gentil (142 280 hab.), Franceville (56 002 hab.), Oyem (40 235 hab.), Moanda (39 298 hab.) et Mouila (29 286 hab.).

Elle se situe à 250 km (par la route) au sud-est de Libreville, sur les rives de l’Ogooué. Située dans l’hémisphère sud, elle est le chef-lieu provincial et le centre administratif, économique et médical de la province du Moyen-Ogooué.

La ville se concentre autour d’une île qui comprend le marché local et une station service. Le marché donne sur les berges, d’où partent les pirogues pour descendre ou remonter le fleuve vers les lieux habités le long des berges.

Les lacs Zilé (7 kilomètres de long sur 2 de large), Déguiélé, Azingo, Onangué, Evaro et Gomé, à la frontière de la réserve de Wonga Wongué, sont des sites touristiques. La faune y est très variée et la flore y est restée à l’état sauvage.

L’explorateur Pierre Savorgnan de Brazza a séjourné à plusieurs reprises à Lambaréné pendant ses voyages dans le bassin de l’Ogooué.

La ville de Lambaréné est structurée en 3 blocs urbains :

  • Une ile centrale regroupant le centre-ville, le port passager, des missions catholiques et évangéliques, ainsi que des quartiers résidentiels très anciens;
    Une rive droite;
  • Vue aérienne du 1er arrondissement de Lambaréné composée d’une ile centrale regroupant le centre-ville et des quartiers anciens, ainsi que l’hôpital Albert Schweitzer située sur la rive à proximité.
  • Une rive gauche.

    La ville possède des usines, essentiellement regroupés dans une zone industrielle. Un aéroport permet d’assurer par moments le transport aérien des personnes et marchandises6. La ville possède 24 quartiers essentiellement résidentiels. La majorité de ces quartiers sont spontanés et doivent nécessairement être restructurés.

La ville connait des épisodes de crues affectant les quartiers inondables proches du fleuve. Deux des principales solutions pour échapper aux effets des crues consisterait à aménager des digues le long des berges et à démolir les quartiers implantés dans les marécages en relogeant les habitants dans les plateaux collinaires encore vierges.

La ville de Lambaréné a connu d’importants travaux de construction d’édifices publics et d’aménagement de nouvelles voies en 2003 et 2009 dans le cadre des fêtes tournantes initiés par le défunt président Omar Bongo. En 2013, dans le cadre de la célébration du centenaire de l’arrivée du Docteur Schweitzer, la ville connaitra de nouveaux travaux dont une réhabilitation de son réseau routier et la livraison d’un Centre Hospitalier Universitaire.

La ville est traversée par la route nationale 1 et deux ponts permettent son désenclavement. Les tendances d’urbanisation montrent que la ville se développe beaucoup dans le deuxième arrondissement et que la ville pourra s’étendre le long de l’axe Lambaréné-Fougamou. Un projet d’extension urbaine avec l’érection de lotissement dénommé Lambaréné 2 a été engagé il y’a quelques années, sur les collines de la ville, mais connait actuellement un arrêt des travaux.

Lambaréné est surtout connue pour l’hôpital Albert-Schweitzer, créé en 1913 par le docteur Albert Schweitzer, lequel recevra le Prix Nobel de la paix en 1952. L’hôpital comporte aujourd’hui un musée retraçant l’histoire du docteur et de son action contre la lèpre. De nombreux témoignages de personnalités du XXe siècle y sont conservés (Albert Einstein, de Gaulle…), ainsi que les outils et autres mobiliers du docteur.

Le nouvel hôpital, inauguré en 1981, est bien plus étendu qu’à l’origine, mais conserve ses premiers bâtiments qui reconstituent le dispensaire du début du siècle. Il intègre des départements de médecine interne, chirurgie, pédiatrie, une maternité, une clinique dentaire et une unité de recherche médicale sur la malaria.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.