Ville de Bormio (Italie).

Bormio (lombard : Bormi, romanche : Buorm, allemand : Worms im  Veltlintal) est une commune située dans la province de Sondrio en Lombardie (Italie), en Haute Valteline. Située dans le parc national du Stelvio, Bormio est une station touristique estivale et hivernale renommée des Alpes, qui a accueilli sur la piste du Stelvio les Championnats du monde de ski alpin en 1985 et 2005.


Bormio se trouve près de la frontière suisse.

Le bassin de Bormio a été creusé au cours des siècles par les glaciers et les cours d’eau. Il est entouré de montagnes formant au nord une barrière de calcaire et de dolomie, dont le principal sommet est le Reit (3 075 m).

Bormio se situe à convergence de quatre vallées : le Valdidentro, qui le relie au col de Foscagno, le Valfurva qui le relie au col de Gavia, la vallée de  Braulio qui le relie au col de Stelvio et le Valdisotto.

Il se trouve à environ 65 km de Sondrio, dans une direction nord-est.

La première mention de Bormio dans des documents anciens se trouve dans une lettre de Cassiodore. Au Moyen Âge, Bormio était le siège du Contado, territoires qui correspondent aujourd’hui aux municipalités de Valfurva, Valdidentro et Livigno. Le Contado, malgré les tentatives d’acquisition du pouvoir des évêques de Côme et de l’évêché de Coire, a maintenu son indépendance pendant environ trois siècles, du Xe au XIIIe siècle. En 1377, la municipalité retrouva son autonomie et obtint d’importants privilèges. Le pouvoir a été confié au Podestà de Bormio. Il représentait l’autorité supérieure et jouissait d’un pouvoir directif et restrictif. Grâce à sa position stratégique et à la possibilité d’imposer des droits exclusifs sur les marchandises en transit, le développement économique de Bormio fut très

rapide. En 1400, la population était de 5 000 habitants, et sur le territoire, il y avait 32 tours. La prospérité dura jusqu’en 1487, lorsque la ville fut assiégée par les Grisons qui devinrent plus puissants grâce à l’accord des Trois Ligues. À partir de ce moment, les Sforza accordèrent également à la République des Trois Ligues la possibilité d’imposer Bormio. Le Contado, en raison de la peste et de l’instabilité politique et militaire de la région, commença à décliner et devint en 1512 un protectorat sous le règne des Trois Ligues. Avec l’arrivée de Napoléon Ier et la campagne d’ Italie, l’indépendance du Contado de Bormio prit fin. En 1797, avec la Valtellina, il fut réuni en Lombardie et annexé à la République Cisalpine.

Le 26 mars 1799, le général Dessolles y bat les Autrichiens.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.