Victor Babeș, médecin et microbiologiste.

Victor Babeș (lire « Babèche », parfois francisé en Babès) né le 4 juillet 1854 à Vienne et mort le 19 octobre 1926 à Bucarest, est un médecin, anatomo-pathologiste et microbiologiste roumain, un des précurseurs de la bactériologie et de l’immunologie. Il a notamment fourni d’importantes contributions pour la connaissance de la rage, de la lèpre, de la diphtérie, de la tuberculose.


Il naît à Vienne, alors capitale de l’Empire d’Autriche, d’un père roumain né dans le Banat, Vincențiu Babeș, avocat, journaliste et homme politique, membre fondateur de l’Académie roumaine en 1866, et d’une mère autrichienne allemande, Sophia née Goldschneider. Après avoir abandonné des études musicales au Conservatoire de Budapest, il se rend à Vienne où il s’engage dans la voie médicale. Dès 1874, il est

Babes, carte maximum, Roumanie.

nommé maître de  conférence à la faculté de Bucarest puis professeur associé à la chaire d’histopathologie de la Faculté de médecine entre 1881 et 1887. Il complète sa formation en séjournant à Munich, Heidelberg et Strasbourg. En 1885-1886, il fréquente les laboratoires Rudolf Virchow et de Robert Koch à Berlin. Attiré par les découvertes de Louis Pasteur, il part pour Paris et travaille plusieurs mois à l’Institut Pasteur entre 1883 et 1886, puis avec Victor André Cornil.

Babes, entier postal, Roumanie.

En 1885 il découvre le parasite sporozoaire de la tique appelé Babesia et qui cause la fièvre du Texas ou fièvre de Nantucket, nommée depuis « babésiose ». La même année il signe avec Victor André Cornil la première édition du premier traité de bactériologie jamais publié. Une troisième édition revue et augmentée, datant de 1890, comportera deux volumes. Il est le premier à démontrer la présence du bacille de la tuberculose dans l’urine des patients infectés. Il est l’un des fondateurs de la sérothérapie et le premier à introduire en Roumanie le vaccin contre la rage.

Il devient professeur de pathologie et de bactériologie à l’université de médecine et pharmacie Carol Davila de Bucarest. Il est membre de l’Académie roumaine en 1893, membre correspondant étranger de l’Académie de médecine en 1892, et officier de la Légion d’honneur.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.