Seamus Heaney, poète.

Seamus Heaney est un poète irlandais, né le 13 avril 1939 à Castledawson, dans le comté de Derry, Irlande du Nord, et mort à Dublin le 30 août 2013 (à 74 ans).

Il est un des poètes anglophones les plus connus du XXe siècle et très apprécié dans le monde anglo-saxon, pour une poésie mêlant l’évocation sensuelle de la nature et du cadre celtique à la violence désespérée de la situation politique actuelle en Irlande du Nord. Il a reçu le prix Nobel de littérature en 1995.


Seamus Heaney a écrit plus de la moitié de la poésie irlandaise, selon ses propres dires. Il est l’aîné d’une famille catholique de 8 enfants d’un propriétaire d’une petite ferme dans le comté de Londonderry en Irlande du Nord, qui s’intéressait surtout à l’élevage et à la vente du bétail. Sa mère était originaire d’une famille moins liée à la vie rurale traditionnelle : des membres de sa famille travaillaient à l’usine textile locale. Le poète a ainsi pu faire observer que ses ascendants représentent deux faces de l’Irlande : celle du passé gaélique tourné vers l’élevage et celle de l’Ulster de la révolution industrielle. Il y a vu une des tensions fondamentales qui l’ont façonné; une autre, également héritée de ses parents, étant la tension entre la parole d’une mère se liant facilement et le silence d’un père taciturne.

Heaney n’avait que 5 ans quand il vit des soldats américains en manœuvres, cantonnés à l’aérodrome voisin et prêts à s’embarquer pour la Normandie. Le poète s’en souvient comme d’une image de sa propre conscience, en équilibre entre « histoire et ignorance ».

Seamus Heaney fait ses études primaires à l’école de Anahorish. Il obtient une bourse pour étudier au collège de St. Columb’s (Saint Colomban) à Derry, où il apprend le gaélique irlandais.

En 1957, il part pour Belfast où il étudie la langue et la littérature anglaises à l’université Queen’s. Pendant un stage pédagogique il rencontre l’écrivain Michael MacLaverty, qui lui fait connaître la poésie de Patrick Kavanagh. C’est à cette époque, à partir de 1962, que Heaney commence à publier des poèmes. En 1963, Philip Hobsbaum, professeur à Queen’s university, forme un groupe de jeunes poètes locaux, comme il l’a fait précédemment à Londres, ce qui vaut à Heaney de rencontrer d’autres poètes de Belfast comme Derek Mahon et Michael Longley.

En août 1965, Heaney épouse Marie Devlin (ils auront trois enfants : Michael, Chris et Catherine Ann), enseignante qui a elle-même publié un recueil de contes et légendes d’Irlande. En 1966, l’éditeur Faber and Faber publie un premier volume de poèmes de Heaney, Death of a Naturalist (Mort d’un naturaliste). Ce recueil, très bien reçu, vaut à Heaney de nombreuses récompenses. La même année il est nommé maître de conférences (lecturer) à Queen’s university, où il reste jusqu’en 1972. La vie de Heaney se partage dès lors entre enseignement et écriture.

En 1972, Heaney quitte Belfast pour enseigner à Dublin, où il dirige le département d’anglais du Training College (formation d’enseignants) de Carysfort et travaille également comme journaliste indépendant pour la télévision irlandaise. Dans les années 70, il donne des lectures de son œuvre en Irlande, en Grande-Bretagne et aux États-Unis. Il est élu Saoi (« Sage ») d’Aosdána, organisation irlandaise de promotion des arts. En 1981, Heaney quitte Dublin pour l’université Harvard où, en 1984, il est élu à la chaire Boylston de rhétorique et d’éloquence.

En 1983, il est cofondateur, avec Brian Friel et Stephen Rea, de la compagnie théâtrale Field Day.

En 1989, il occupe la chaire de poésie à l’université d’Oxford, poste qu’il conserve jusqu’en 1994. Ses lectures publiques rencontrent toujours le même succès.

En 1990, Heaney publie The Cure At Troy, une pièce basée sur la légende de Troie qui est acclamée par la critique.

En 1995, l’Académie suédoise lui décerne le prix Nobel de littérature pour son œuvre singulière, « caractérisée par sa beauté lyrique et sa profondeur éthique qui fait ressortir les miracles du quotidien et le passé vivant. ». Heaney devient le quatrième auteur irlandais à recevoir cette distinction après William Butler Yeats, George Bernard Shaw et Samuel Beckett. The Spirit Level, publié en 1997, obtient le prix Whitbread Book of the Year, performance réitérée avec la parution de Beowulf: A New Translation en 1999.

En 2005, il reçoit le titre de docteur honoris causa de l’Université jagellonne de Cracovie.

En 2006, Heaney publie un nouveau recueil de poèmes, District and Circle.

Il décède le 30 août 20134. Ses obsèques ont lieu le 2 septembre à l’Église du Sacré-Cœur de Dublin en présence de nombreux admirateurs et personnalités dont le Président de la République irlandaise, le Premier ministre et Bono, le chanteur et leader du groupe de rock U2.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.