Santiago Ramón y Cajal, histologiste et neuroscientifique.

Santiago Ramón y Cajal (1er mai 1852 à Petilla de Aragón, Navarre, Espagne – 17 octobre 1934 à Madrid, Communauté de Madrid, Espagne) est un histologiste et neuroscientifique espagnol, colauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine en 1906 avec Camillo Golgi « en reconnaissance de leurs travaux sur la structure du système nerveux ».

C’est en affinant la technique d’imprégnation argentique mise au point par Golgi (et qui porte aujourd’hui le nom de celui-ci) qu’il contribua de façon décisive à la théorie neuronale en opposition avec la théorie réticulaire, soutenue par Golgi. Il mit en effet en évidence que les neurones étaient des entités cellulaires séparées par de fins espaces (que Sherrington nommera « synapses »), et non les fibres d’un réseau ininterrompu. Il est considéré comme l’un des pères des neurosciences.


Adolescent, il fait un apprentissage d’abord de coiffeur, puis de cordonnier. Il a un tempérament d’artiste, mais son père, qui est professeur d’anatomie appliquée à l’université de Saragosse, le pousse à étudier la médecine.

En 1873, il obtient son diplôme de médecine et commence à travailler comme médecin dans l’armée. En 1874, il participe à une expédition à Cuba où il contracte le paludisme. Dès son retour, il devient aide à l’école d’anatomie dans la faculté de la médecine de Saragosse (1875), puis directeur du musée de Saragosse (1879). En 1877, il obtient un doctorat de médecine à l’Université complutense de Madrid et il est nommé professeur d’anatomie descriptive et générale à Valence en 1883. En 1887, il est nommé professeur d’anatomie pathologique à Barcelone avant de l’être à Madrid en 1892. En 1900-1901 il est directeur de l’ « Instituto Nacional de Higiene » et des « Investigaciones Biológicas ».

Son fils Jorge Ramón y Cajal Fañanás a découvert les cellules de Fananas en 1916.

Indépendamment de ces travaux Ramón y Cajal a édité plus de cent articles dans les périodiques scientifiques français et espagnols, sur la structure fine du système nerveux et particulièrement celle du cerveau et du cordon médullaire, mais également sur des muscles et d’autres tissus, et sur divers sujets dans le domaine de la pathologie générale. Ces articles sont dispersés dans de nombreux journaux espagnols et diverses revues spécialisées d’autres pays (particulièrement en France). Quelques articles de Ramón y Cajal et de ses élèves paraissent en Espagne dans la Revista Trimestral de Histología normal y patológica dès 1888. Cajal est également l’auteur d’un livre de méthodologie scientifique, Reglas y Consejos sobre Investigación Científica.

Santiago Ramón y Cajal fut aussi :

  • Membre de l’Académie royale des sciences exactes, physiques et naturelles espagnole (1895).
  • Membre de l’Académie royale de médecine de Madrid (1897).
  • Membre de la Société espagnole d’histoire naturelle et de l’Académie des sciences de Lisbonne (1897).
  • Membre honorifique de l’Académie médicale et chirurgicale espagnole et également de plusieurs autres sociétés espagnoles.
  • Prix Nobel de médecine en 1906.
  • Membre étranger de la Royal Society en 1909.

Il est présenté dans un musée dans la ville d’Ayerbe.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.