Samuel Heinicke, éducateur.

Samuel Heinicke (10 avril 1727 – 30 avril 1790), l’initiateur en Allemagne de l’éducation systématique des sourds, est né à Nautschutz, en Allemagne.


Entré dans la garde du corps électorale à Dresde, il subvient ensuite à ses besoins en enseignant. Vers 1754, il prend son premier élève sourd. Son succès dans l’enseignement de cet élève était si grand qu’il décida de se consacrer entièrement à ce travail. Heinicke a promu une méthode d’instruction principalement orale / auditive, bien qu’il ait utilisé une certaine forme d’ alphabet manuel. Il croyait qu’une langue parlée était indispensable à une bonne éducation et qu’elle constituait la base du raisonnement et de la pensée intellectuelle. Il mourut avant que ses contributions à l’éducation des sourds ne se généralisent, mais John Baptist Graser (1766–1841) et Friedrich Moritz Hill  [ de ; ] _(1805–1874) ont continué à adopter la méthode orale.

Le déclenchement de la guerre de Sept Ans a bouleversé ses plans pendant un certain temps. Fait prisonnier à Pirna, il est conduit à Dresde, mais s’évade rapidement. En 1768, alors qu’il vivait à Hambourg, il réussit à apprendre à parler à un garçon sourd, en suivant les méthodes prescrites par Amman dans son livre Surdus loquens, mais en les améliorant.

Rappelé dans son pays par l’ électeur de Saxe, il ouvrit la première institution pour sourds à Leipzig, en Allemagne, en 1778. Il dirigea cette école jusqu’à sa mort. Il est l’auteur de divers ouvrages sur l’instruction des sourds.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page
%d blogueurs aiment cette page :