Salomon Sulzer, compositeur de musique synagogale.

Salomon Sulzer, Voralberg, 30 mars 1804 – Vienne 17 janvier 1890) fut un hazzan et un compositeur de musique synagogale. Il a été retenu par la postérité comme “le père de la musique synagogale moderne”, et sa musique est encore chantée de nos jours dans un grand nombre de  synagogues.


Il naît à Hohenems dans le Voralberg en 1804, dans une famille juive de commerçants. Très jeune, il se forme à l’art cantorial à Endingen, Karlsruhe et Düsseldorf. En 1820, il est nommé hazzan de sa ville natale, où il modernise le rite de la synagogue et introduit un chœur. À la demande d’Isaak Mannheimer, il est nommé hazzan à Vienne en 1825. Il y harmonise les airs traditionnels et réorganise le culte. Parallèlement, il apprend la composition chez Ignaz von Seyfried et entre en contact avec des

compositeurs renommés de l’époque, notamment Franz Schubert. En 1828, ce dernier met en musique, à la demande de Sulzer, le psaume 92 dans sa version originale en hébreu. En 1838, il publie Chir Zion (le Chant de Sion) où il a recueilli ses arrangements et ses compositions pour la synagogue. Ce recueil révolutionne la musique synagogale et est rapidement adopté partout en Europe. Il servira de modèle à des compositeurs synagogaux de la jeune génération, tels que Louis Lewandowski et Samuel Naumbourg. En 1844, il est nommé professeur de chant au conservatoire de la Société philharmonique de Vienne.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.