Rebeca Carrión Cachot, archéologue.

Rebeca Carrión Cachot, (Lima, 18 décembre 1907 – Guatemala, 6 avril 1960) était une archéologue, historienne et professeure péruvienne, disciple de Julio César Tello. Elle a contribué de manière significative à la recherche scientifique de diverses cultures précolombiennes, telles que Chavín et Paracas. En sa mémoire, une école du district de Miraflores (Lima) porte son nom.


Ses parents étaient Pedro José Carrión (colonel de l’armée péruvienne) et Isabel Cachot (pianiste et compositeur). Elle a étudié au Lycée Fanning, où elle a été formée par Elvira García y García. Elle étudie ensuite à l’Université de San Marcos, où elle obtient en 1925 un baccalauréat en littérature. À cette époque, elle commença à collaborer avec Julio C. Tello dans ses recherches archéologiques et dans la publication de la revue “Inca” (1923). Elle a obtenu son doctorat en Histoire et Arts en 1931, sur la base de sa thèse La indumentaria en la antigua Paracas.

Elle a ensuite enseigné à l’université de San Marcos et a été responsable des chaires d’art précolombien péruvien (1931 et 1946-1955), d’archéologie des Andes du Nord et du Centre (1946-1948) et d’archéologie pré-inca (1949-1955). À la Pontificia Universidad Católica del Perú, elle a donné un cours d’histoire de l’art péruvien. Elle a été l’une des premières femmes à occuper une chaire universitaire au Pérou.

Elle succède à Tello à la direction du Musée national d’anthropologie et d’archéologie (1947-1955) et du Musée archéologique de l’Université de San Marcos (1947-1955). Grâce à sa profonde amitié et sa camaraderie avec Luis Alberto Sánchez Sánchez et d’autres dirigeants de l’APRA, elle fut également conseillère dans le domaine de l’archéologie au Sénat de la République (1952).

En 1955, elle épouse l’ethnologue suisse Rafael Girard et s’installe au Guatemala, où elle développe également sa profession archéologique. Elle est morte en 1960. Ses restes ont été rapatriés pour être enterrés dans le cimetière El Ángel à Lima.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.