Philipp Lenard, physicien.

Philipp Eduard Anton von Lenard (7 juin 1862 à Presbourg – 20 mai 1947 à Messelhausen, Allemagne) est un physicien allemand d’origine austro-hongroise. Il a obtenu le prix Nobel de physique de 1905. Il a aussi été un des promoteurs de la Deutsche Physik pendant le régime nazi, idéologie à laquelle il avait adhéré.


Philipp Lenard est né le 7 juin 1862 à Presbourg, en Autriche-Hongrie (aujourd’hui Bratislava), d’une famille venant du Tyrol.

Lenard a étudié à Budapest, Vienne, Berlin et Heidelberg, notamment sous la direction de Bunsen et Helmholtz. Il a obtenu son doctorat en 1886 à l’université de Heidelberg.

Il est nommé privat-docent et assistant de Heinrich Hertz à l’université de Bonn de 1892 à 1894. Il est d’abord professeur non titulaire dans divers établissements : université de Breslau (1894-95), puis professeur de physique à l’université d’Aix-la-Chapelle (1895-1896). Il est ensuite nommé professeur de physique théorique à l’université de Heidelberg de 1896 à 1898, et enfin professeur titulaire de l’université de Kiel en 1898. Il y reste jusqu’en 1907, avant de revenir à l’université de Heidelberg.

Lenard accuse publiquement Wilhelm Röntgen, prix Nobel de physique en 1901 pour sa découverte des rayons X, et Joseph Thomson, prix Nobel de physique en 1906 pour sa découverte de l’électron, de s’être appropriés une partie de son travail.

Ses relations avec Albert Einstein sont d’abord mutuellement  respectueuses : celui-ci estime Lenard comme un expérimentateur de talent, et Lenard considère Einstein comme un grand théoricien, qualifiant dans une lettre de 1909 la théorie de l’effet photoélectrique comme « remarquable parmi ses théories ». Mais ces relations prennent une autre tournure avec la Première Guerre mondiale. Einstein est pacifiste et pro-européen, alors que Lenard est nationaliste. Selon la fondation Nobel, Lenard ne pardonne pas à Einstein « d’avoir découvert et associé son propre nom à l’effet photoélectrique ». Enfin, Einstein est Juif et Lenard  antisémite. Lenard deviendra un fervent détracteur d’Einstein, « représentant le plus marquant » de la « physique juive », qui « voulait révolutionner et dominer l’ensemble de la physique ».

Nationaliste, il fut un des signataires du Manifeste des 93 en 1914. Dans les années 1930, il rejoint le NSDAP, et devient un idéologue de la physique « aryenne » ou « allemande ». À ce titre, il a, entre autres, vilipendé Albert Einstein, attribuant à Friedrich Hasenöhrl la formule E=mc2 pour en faire une création aryenne. Selon une citation de Johannes Stark, il a notamment déclaré, s’exprimant sur « la puissante influence juive sur les affaires, l’économie, la politique, la presse et l’Université », C’est exactement pour cette raison que les Juifs doivent être engloutis au plus profond de la terre.

Il a été démis de ses fonctions à l’université de Heidelberg lors du processus de dénazification en 1945. Il est mort deux ans après.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.