Petter Dass, pasteur luthérien et poète.

Petter Dass (vers 1647 – 18 septembre 1707) est un pasteur luthérien et le poète norvégien le plus important de sa génération. Il est l’auteur d’hymnes baroques et de poèmes descriptifs.


Il est né au nord de Herøy (Dønna), dans le comté de Nordland, en Norvège. Son père était Peter Dundas, un marchand originaire de Dundee, en Écosse, qui s’était établi sur la côte septentrionale de la Norvège. Sa mère, Maren Falch était la fille d’un bailli local, Peter Jakobsson Falck. Lorsque son père est mort, en 1653, Petter avait 6 ans, et lui et ses frères et sœurs ont été placés chez des proches et des amis. Sa mère s’est ensuite remariée, mais Petter est resté chez la sœur de sa mère, Anna Falck, mariée au pasteur à Nærøy.

À l’âge de 13 ans, Petter a commencé à aller à l’école à Bergen. Plus tard, il étudia la théologie à l’Université de Copenhague. Durant ses années d’études à Copenhague, Petter était solitaire mais stimulé sur le plan intellectuel. Après quelques années passées à Copenhague, il est retourné en Norvège pour y être tuteur à Vefsn. Il conçut un enfant hors mariage, et dut voyager jusqu’à Copenhague pour requérir la grâce du roi du Danemark. En 1689, il fut nommé pasteur chargé de la paroisse de Alstahaug. Celle-ci était assez étendue, incluant les villages de Hattfjelldal, Vevelstad, Leirfjord, Vefsn, Herøy, Dønna, Nesna, Hemnes et Rana.

Il fut aussi l’auteur de textes et d’hymnes. La plupart de ses écrits n’a été publiée qu’après sa mort. Son écrit le plus célèbre est la description topographique en vers de la Norvège septentrionale, intitulée Nordlands Trompet («La Trompette de Nordland»), ainsi que des psaumes qui sont toujours utilisés, notamment Herre Gud, ditt dyre navn og ære («Seigneur, Ton nom précieux et Ta gloire»).

On considère traditionnellement que le seul portrait existant de Petter Dass est celui qui a été trouvé dans l’église de Melhus en Norvège. Cependant, ceci est largement disputé, certains historiens qui ont étudié le tableau étant arrivés à la conclusion qu’il était hautement improbable que son sujet fût

Dass. Plusieurs statues et bustes de Petter Dass modernes ont été érigés en Norvège, en particulier un bas-relief du sculpteur norvégien Ambrosia Theodora Tønnesen (1859—1948) dans la cathédrale de Bergen. La communauté de Sandnessjøen possède également une statue moderne de Petter Dass, située bien en vue au centre de la ville.

Petter Dass fut profondément regretté après sa mort, et nombre de bateaux de pêche du nord de la Norvège fixèrent un drap noir dans leur voile en signe de deuil pour le centenaire de sa mort. Il fait encore partie du folklore national de Nordland. Il existe par exemple une légende décrivant la façon dont il a dupé le diable pour que celui-ci le mène jusqu’à Copenhague prêcher pour du roi.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.