Pedro Moncayo y Esparza, avocat, homme politique et publiciste.

Pedro Moncayo y Esparza ( Ibarra , 29 juin 1804 – Valparaíso, 3 février 1888) était un avocat, orateur, homme politique, diplomate, journaliste et publiciste équatorien.


Né à Ibarra, Équateur en 1807, le 29 juin, ses parents étaient le Dr Tomás Moncayo Navarrete et María Esparza Páez.  Il a commencé sa carrière publique en tant que journaliste. En 1833, il était l’un des principaux rédacteurs d’ El Quiteño Libre, un journal libéral qui a été publié la même année et qui a lutté contre le gouvernement du pays à cette époque. Quelques années plus tard, étant émigré au Pérou, il écrivit à Piura le journal intitulé La Linterna Mágica , une publication visant à combattre le gouvernement du général Flores.

En 1847, il fait partie de la Chambre des députés de son pays et écrit un nouveau journal intitulé El Progresista. Il a fait partie de plusieurs congrès constituants de l’Équateur et des conventions de Cuenca et de Guayaquil.  Dans le domaine administratif, Moncayo a pris en charge les affaires de l’Équateur en France , en plus d’être ministre plénipotentiaire au Pérou, notamment chargé de régler la question frontalière entre les deux pays.

Il a vécu quelques années au Chili, où il a pratiqué le droit. En 1870, il publie un pamphlet politique intitulé El 1º de Agosto y el ciudad Vicente Rocafuerte , dans lequel il aurait exposé ses idées libérales. Il a également publié un ouvrage intitulé Carta de Imbabura. Il fait don de quelques centaines de livres à sa ville natale, dans le but de fonder une bibliothèque publique.  Dans les années 1880, il publie El Ecuador 1825-1875.

Il mourut en 1888, le 5 à Valparaíso , le 28 février.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.