Pawel Finder, homme politique.

Paweł Finder ; né sous le nom de Pinkus Finder ; pseudonymes : Paul Finder , Paul Reynot ; 19 septembre 1904 – 26 juillet 1944) était un dirigeant communiste polonais et premier secrétaire du Parti ouvrier polonais (PPR) de 1943 à 1944.


Finder est issu d’une famille de commerçants juifs aisés de Bielitz, où il a fait ses études. Il a brièvement flirté avec le sionisme alors qu’il était encore à l’école et a visité la Palestine. Il étudie la chimie à Vienne, Mulhouse et Paris . Ingénieur chimiste, il a été chercheur au Conservatoire national des arts et métiers et a été l’assistant de Frédéric Joliot-Curie.

De 1922 à 1924, il fut membre du Parti communiste autrichien et de 1924 à 1928 du Parti communiste français, servant dans l’appareil du Comité central et écrivant des articles pour l’Humanité. Il fut expulsé de France pour activité communiste en 1928 et retourna en Pologne. Il a effectué son service militaire à l’école des officiers. Il a été actif dans le Parti communiste clandestin de Pologne (KPP) jusqu’à son arrestation en 1934, en tant que secrétaire en Silésie, Łódź, Varsovie et Cracovie, et en tant que membre du Secrétariat national en 1933.

Il a été arrêté en 1934 et condamné à 12 ans de prison. Lors des invasions allemandes et soviétiques de la Pologne en septembre 1939, il réussit à fuir la prison de Rawicz et se rendit en Union soviétique. Il a travaillé dans la commission de planification de l’autorité locale établie à Białystok, occupée par les Soviétiques, dont il est devenu le président au début de 1941. Finder s’est enfui à Moscou lorsque les Allemands ont envahi et dirigé vers l’ école de formation du Komintern en tant que chef du «groupe d’initiative» formé pour rétablir le mouvement communiste en Pologne. Le 27 décembre 1941, il est parachuté en Pologne. Dans la troïka qui a formé et dirigé le PPR (avec Marceli Nowotko et Bolesław Mołojec), il a apporté un soutien intellectuel et idéologique à Nowotko. Il lui succède comme secrétaire en janvier 1943, à la suite du meurtre de Nowotko et de l’exécution ultérieure de Mołojec.

Finder, carte maximum, RDA.

Finder est arrêté par la Gestapo le 14 décembre 1943 et emprisonné à Pawiak. Il a été identifié, torturé et abattu par les nazis dans les ruines du ghetto de Varsovie alors qu’ils évacuaient et démolissaient Pawiak en juillet 1944.

Sa première femme, dont il eut une fille, mourut en France dans les années 1920. Sa deuxième épouse, Gertruda Finder, était une militante du KPP et a travaillé dans l’appareil de sécurité polonais après la guerre.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.