Paul Gervais, peintre.

Jean Louis Paul Gervais est un peintre français, né à Toulouse le 7 septembre 1859 et mort dans la même ville le 11 mars 1944.


Paul Gervais étudie dès 1876 à l’École des beaux-arts de Toulouse, puis aux Beaux-Arts de Paris en 1879, où il est l’élève de Jean-Léon Gérôme et de Gabriel Ferrier. Sociétaire du Salon des artistes français, il y obtient de nombreuses récompenses.

Afin de parfaire son savoir, il visitera l’Espagne en 1891 en passant par Séville, Grenade, Saint-Sébastien, Saragosse, Madrid, Barcelone, Bilbao, dont il visite les musées en observant le travail des peintres Murillo, Goya, Le Greco, Rubens, Antonio Gisbert, Le Titien, Vélasquez, Pieter Brueghel l’Ancien, Juan de Valdés Leal, entre autres.

Oeuvre de Gervais, carte maximum, Monaco, 4/03/2019.

Ses principaux séjours à l’étranger seront surtout ceux de Séville et Grenade de février à août 1892, et Rome de septembre à décembre 1892.

Peintre d’histoire, de sujets allégoriques et de scènes de genre, ayant à l’époque une grande renommée, il reçut de nombreuses commandes pour des compositions murales publiques ou privées : ministère des Colonies à Paris, casino de Monte-Carlo, casino municipal de Nice, Capitole de Toulouse.

Fils de la nièce de l’homme politique Jules Pams, il est introduit par ce dernier dans la famille Bardou pour laquelle il réalise notamment la décoration de l’hôtel Pams à Perpignan, ainsi que des affiches pour le papier à cigarettes JOB.

Paul Gervais envoie deux grands tableaux à l’Exposition universelle de 1900 : Le Jugement de Pâris, présenté au Salon de 1894 et qui avait fait “un certain bruit”, ainsi que La Folie de Titania, présenté au Salon de 1897. Il reçoit à cette occasion une médaille d’argent pour Le Jugement de Pâris, qui deviendra ensuite la propriété de Jules Pams.

À Toulouse, il se voit chargé de réaliser plusieurs œuvres destinées à orner certaines salles du Capitole. Inaugurée en août 1898, la salle des illustres abrite notamment Le Triomphe des Arts (1897), Dura lex, sed lex (1905) et La Fontaine de Jouvence (marouflée en 1908), commandés à Gervais en 1892. Pour la salle des mariages, il réalise quatre panneaux sur le thème de l’« amour source de vie », ensemble exécuté à partir de 1911 et marouflé en 1916.

Grâce notamment à l’appui de Gaston Doumergue, il obtient plusieurs autres commandes publiques : pour le Palais de justice de Besançon (1902), le Ministère des colonies (1910, 1914, 1917), l’École supérieure de la marine (1924), et le Palais de l’Élysée.

Oeuvre de Gervais, carte maximum, Monaco, 4/03/2019.

En 1904, il devient professeur à l’École des beaux arts de Paris à la suite de Jean-Léon Gérôme, puis à l’Académie Julian à Paris de 1907 à 1912, ainsi qu’à l’Académie Vitti.

Il est promu officier de la Légion d’honneur en 1908.

Paul Gervais est le père de l’écrivain, peintre et médecin Albert Gervais (né en 1892).

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.