Goerges Jacques Danton, avocat et homme politique.

Georges Jacques Danton, dit aussi d’Anton, né le 26 octobre 1759 à Arcis-sur-Aube et mort guillotiné le 5 avril 1794 (16 germinal an II) à Paris, est un avocat au Conseil du Roi et un homme politique français, ministre de la Justice.

Fils d’un procureur d’Arcis-sur-Aube, en Champagne, Danton devient avocat en 1787 avant de se rallier avec passion au mouvement révolutionnaire. Sa laideur et sa vigueur, sa vénalité aussi, le font surnommer le « Mirabeau de la canaille ».

En avril 1790, il fonde dans l’ancien couvent des Cordeliers, à Paris, la « Société des amis des Droits de l’Homme et du citoyen », plus connue sous le nom de Club des Cordeliers. Après que le roi Louis XVI a tenté de fuir à l’étranger, en juin 1791, Danton demande en vain qu’il soit déposé. Menacé d’arrestation après la fusillade de manifestants républicains sur le Champ-de-Mars, le 17 juillet 1791, il doit s’enfuir quelques mois en Angleterre.

(suite…)

Continuer la lectureGoerges Jacques Danton, avocat et homme politique.

Lazare Carnot, mathématicien, physicien et homme politique.

Lazare Carnot est un mathématicien, physicien, général et homme politique français, né à Nolay le 13 mai 1753 et mort en exil à Magdebourg le 2 août 1823. Membre de la Convention nationale et du Comité de salut public, il est surnommé « L’Organisateur de la Victoire » ou « Le Grand Carnot ». Directeur, il est ensuite comte de l’Empire.

Fils d’un avocat et notaire au Parlement de Dijon, Capitaine du Génie pendant la Constituante sous la Révolution, Il épouse Sophie Dupont (la soeur de la femme de son frère cadet) qui lui apporte une dot confortable de 30 000 livres.
Pendant la Législative et la Convention : Député du Pas-de-Calais, nommé membre du Grand comité de Salut Public de 1793 à 1795 sous la Terreur, député aux Anciens pendant le Directoire, exilé après le coup d’Etat de Fructidor (le poste qu’il occupait à l’Institut

(suite…)

Continuer la lectureLazare Carnot, mathématicien, physicien et homme politique.

Jacques-Louis David, peintre.

Jacques-Louis David est un peintre et conventionnel français né le 30 août 1748 à Paris et mort le 29 décembre 1825 à Bruxelles. Il est considéré comme le chef de file du mouvement néo-classique, dont il représente le style

pictural. Il opère une rupture avec le style galant et libertin de la peinture rococo du XVIIIe siècle représentée à l’époque par François Boucher et Carl Van Loo, et revendique l’héritage du classicisme de Nicolas Poussin et des idéaux esthétiques grecs et romains, en cherchant, selon sa propre formule, à « régénérer les arts en développant une peinture que les classiques grecs et romains auraient sans hésiter pu prendre pour la leur ».

(suite…)

Continuer la lectureJacques-Louis David, peintre.