Le port de commerce maritime de Brest (Finistère)

La CCI métropolitaine Bretagne ouest assure la gestion et l’exploitation du port de commerce de Brest pour le compte de la Région Bretagne dans le cadre d’une délégation de service public.

1er port de commerce de Bretagne avec près de 3 millions de tonnes annuelles en moyenne, il est relié à 350 ports dans le monde.

Principales marchandises importées : hydrocarbures, aliments du bétail (graines et tourteaux de soja et de colza, manioc…).

Principales marchandises exportées : volailles congelées (Brest est le 1er port européen d’exportation de volailles congelées), huile de soja et de colza, pommes de terre, ferrailles…

Continuer la lecture de « Le port de commerce maritime de Brest (Finistère) »

Jules Guesde, homme politique.

Jules Guesde , pseudonyme de Jules Bazile, né le 11 novembre 1845 à Paris et mort le 28 juillet 1922 à Saint-Mandé, est un homme politique français.

Il collabore très tôt à des journaux républicains, se signalant par son audace contre le régime impérial, choisissant alors comme pseudonyme — Jules Guesde — le patronyme de sa mère, Eléonor Guesde.

Ces années sont celles d’une formation politique de plus en plus marquée à gauche. À un journaliste du Matin venu l’interviewer sur son itinéraire politique en 1893, il répond qu’il est devenu républicain sous l’Empire en lisant en cachette les Châtiments de Victor Hugo, athée en lisant la Critique de la raison pure de Kant et enfin socialiste « par la Commune ».

De fait, c’est de Toulouse puis Montpellier, et non à Paris, que le jeune Guesde critique l’entrée en guerre de la France en 1870. Il défend l’opinion républicaine dans Le Progrès libéral de Toulouse en 1868, puis, l’année suivante, jusqu’en 1871, dans La Liberté de Montpellier puis dans Les Droits de l’Homme où il est alors secrétaire de rédaction. Après le 4 septembre, il soutient la nouvelle République et surtout, à partir de mars 1871, l’insurrection de la Commune. Ses articles virulents lui valent diverses condamnations à l’emprisonnement qui le poussent, pour y échapper, à l’exil au mois de juin.

Continuer la lecture de « Jules Guesde, homme politique. »

Amantine Lucile Aurore Dupin (George Sand), romancière.

Née Amantine Lucile Aurore Dupin, George Sand est fille d’un père aristocrate et d’une mère roturière et a été élevée par sa grand-mère paternelle dans une propriété du Berry. Après un passage au couvent à Paris, elle retourne dans son Berry natal et épouse le baron Casimir Dudevant à 18 ans, en 1822.

Ce mariage ne durera pas longtemps et en 1830, elle rencontre le jeune auteur Jules Sandeau, avec qui elle entretiendra une liaison. Elle publiera avec lui plusieurs textes pour Le Figaro, qu’elle signera du pseudonyme J. Sand. En 1832, elle publie son premier roman complet sous le nom de George Sand, « Indiana », qui reçut un accueil critique chaleureux et lui donna, aux yeux de certaines personnes, le statut

George Sand, prêt-à-poster.

de porte-parole de sa génération. On considère que « Indiana » est en quelque sorte la quintessence du roman sandien : on y retrouve des critiques de l’inégalité des sexes et du mariage, thèmes que l’on retrouvera fréquemment dans ses oeuvres futures.

Continuer la lecture de « Amantine Lucile Aurore Dupin (George Sand), romancière. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.