Otto Wagner, architecte.

Otto Koloman Wagner, né le 13 juillet 1841 à Penzing, un quartier de Vienne, et mort le 11 avril 1918 à Vienne, est un architecte autrichien, actif principalement dans la ville de Vienne. Ses bâtiments Art nouveau et ses écrits sur l’urbanisme lui forgèrent une renommée mondiale.


Otto Koloman Wagner est né le 13 juillet 1841 à Penzing, dans la banlieue de Vienne. Son père Rudolf Siemeon Wagner, notaire de la cour auprès de la chancellerie de Hongrie, et sa mère Susanne vivaient dans un milieu grand-bourgeois. Rudolf Wagner décéda d’une maladie des poumons lorsque son fils n’avait que cinq ans (probablement la principale raison du lien très fort qui unissait Otto à sa mère). Malgré les difficultés financières causées par la mort du père, Otto reçut une bonne formation. Il

Otto Wagner, carte maximum, Autriche, 1991.

fréquenta pendant deux ans à partir de 1850 le lycée académique de Vienne puis celui du couvent de Kremsmünster. Entre 1857 et 1862, il étudia à l’Académie royale d’architecture à Berlin et à Vienne, d’abord à l’Institut polytechnique, puis à l’Académie des beaux-arts, où August Sicard von Sicardsburg et Eduard van der Nüll furent ses professeurs. En 1862, âgé de 21 ans, il entra à l’atelier de Heinrich von Försters après un stage pratique dans la maçonnerie. Il s’intégra alors dans le cercle des proches de Ludwig Förster et Theophil von Hansen et commença à élaborer lui-même des projets de constructions de style historiciste dès 1864. Son premier grand succès fut la victoire au concours pour la construction du Kursalon dans le Stadtpark de Vienne. Cependant, c’est un autre projet qui fut réalisé. En 1879, il réalisa la

décoration de la célébration des noces d’argent du couple impérial. En 1880, il conçut le projet Artibus, un quartier de musées monumental pour Vienne. Les travaux de ses premières années (essentiellement des villas et maisons de location, pour lesquelles il était aussi souvent maître d’ouvrage) sont assez peu documentés.

C’est en 1895 qu’il publie un ouvrage Architecture moderne dans lequel il expose ses positions et sa volonté de délaisser les styles du passé au profit des nouvelles exigences urbaines et démographiques. Il est alors professeur à l’Académie des beaux-arts de Vienne.

En 1897, Arthur von Scala devint le directeur du musée de l’art et de l’industrie (aujourd’hui musée des arts appliqués) et y embaucha Otto Wagner ainsi que Felician Myrbach, Koloman Moser, Josef Hoffmann et Alfred Roller, aussi rattachés à l’école des métiers de l’art (aujourd’hui université des arts appliqués). L’année suivante, il adhère au groupe Sécession viennoise où il retrouve d’anciens élèves et une pensée moderne en butte contre le style académique.

Architecte à succès, il avait aussi une vie privée mouvementée. Il eut deux enfants de Sophia Paupie (1840-1912), Otto (1864-1945) et Robert (1865-1954), adoptés en 1882. Sous la pression de sa mère, il épouse Josefine Domhart en 1863 avec qui il a deux enfants, Susanne et Margarete. Il divorce en 1880, peu après la mort de sa mère et épouse en secondes noces quatre ans plus tard Louise Stiffel dont il aura trois enfants, Stefan, Louise et Christine. Il semble avoir reporté son adoration pour sa mère sur sa deuxième femme de 18 ans plus jeune que lui.

Le 11 avril 1918, Otto Wagner meurt, âgé de 76 ans, dans son appartement de Neubau, 4 Döblergasse, immeuble qu’il avait fait construire en 1912. Il repose au cimetière de Hietzing, dans une tombe conçue par ses soins.

 

 

 

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.