Oskar von Miller, ingénieur en bâtiment.

Oskar Miller, anobli en 1875 en von Miller (né le 7 mai 1855 à Munich et décédé le 9 avril 1934 dans la même ville) est un ingénieur du bâtiment allemand.

C’est un pionnier de l’utilisation de l’énergie hydraulique. Il est connu pour être le cofondateur du Deutsches Museum, le grand musée de la technique de Munich.


Miller étudie l’ingénierie civile à l’université technique de Munich. Entre 1875 et 1879, il est lié d’amitié à Rudolf Diesel. Après avoir fini ses études en août 1878, il entre dans le service de construction bavarois. Les méthodes de travail de fonctionnaire ne lui laissent cependant pas assez de champ libre. En 1881, il prend un congé non-payé pour aller visiter l’exposition d’électricité de Paris afin de s’informer sur les possibilités d’utiliser l’énergie hydraulique en Bavière. Il étudie également de manière autonome l’électrotechnique, qui est encore une science nouvelle. En 1882, il organise la première exposition sur l’électricité d’Allemagne à Munich. Avec Marcel Deprez, il réussit lors de cette exposition à réaliser la première transmission de courant électrique sur un trajet de 60 km depuis Miesbach. La transmission se fait en courant continu.

De 1883 à 1889, il est avec Emil Rathenau directeur de la Deutschen Edison-Gesellschaft qui devient par la suite AEG. Il accepte ce poste voyant que ses projets hydroélectriques n’étaient toujours pas validés par l’administration bavaroise.

En 1884, il construit à Munich la première centrale électrique d’Allemagne.

En 1890, il fonde son propre bureau d’ingénierie qui devient rapidement leader dans le domaine de l’énergie hydraulique. Il reprend la direction du salon international de l’électricité de 1891 de Francfort. Une nouvelle démonstration de transmission électrique est réalisée par Mikhaïl Dolivo-Dobrovolski: une liaison de 176 km de 20 kilovolt en triphasé transporte l’électricité depuis Lauffen am Neckar. Cette innovation technique majeure fait date dans la guerre des courants qui a lieu à l’époque et donne un avantage important au courant alternatif.

En 1892, un barrage électrique au fil de l’eau est construit d’après ses plans à Schöngeising. Il permet d’éclairer de manière électrique la ville proche de Fürstenfeldbruck, qui est une des toutes premières en Bavière à être équipée de la sorte. Ce barrage avec ses trois turbines et ses deux générateurs est aujourd’hui toujours en service et est classé monument historique.

Il achète une usine de marteau dans le quartier d’Ettmannsdorf (de) à Schwandorf en 1895 et y construit une centrale électrique. La ville n’ayant à l’époque pas de réseau de gaz naturel, elle permet de faire une expérience inédite. À partir de mars 1927, les femmes audacieuses peuvent participer à une grande expérience pour cuisiner grâce à l’électricité.

De 1912 à 1914, il est président de l’association allemande des ingénieurs ( Verein Deutscher Ingenieure (en), VDI).

De 1918 à 1924, il est chef de projet de la construction du plus gros barrage de retenue de l’époque : la centrale hydroélectrique de Walchensee. Il participe aussi activement à la construction du réseau électrique bavarois qui donne naissance à l’entreprise Bayernwerk.

En 1919, il est conseiller technique lors du traité de Versailles.

Von Miller crée l’institut de construction sur l’eau pour le compte de la Bavière, renommé depuis Versuchsanstalt für Wasserbau und Wasserwirtschaft, Oskar von Miller Institut qui est rattaché à la TU Munich et se trouve à Obernach non loin du Walchensee. Cet institut a non seulement participé la conception de quasiment tous les barrages bavarois, mais également à celle de très nombreux barrages à travers le monde.

Il décède en 1934 dans le Deutsches Museum des suites d’une crise cardiaque, peu de temps après la mort accidentelle de sa femme.

Il est inhumé dans la tombe familiale au côté de son frère Ferdinand au cimetière de la Winthirkirche de Munich, dans le quartier de Neuhausen.

Au cours de sa vie, il publie de nombreux livres, certains de référence, notamment sur l’électrification des villes.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.