O. Henry, écrivain et journaliste.

O. Henry, pseudonyme de l’écrivain américain William Sydney Porter, né le 11 septembre 1862 à Greensboro, en Caroline du Nord, et mort le 5 juin 1910 à New York, est un écrivain et journaliste américain surtout connu pour ses nombreuses nouvelles humoristiques. Il est l’inventeur de l’expression république bananière.


Son père, Algernon Sidney Porter, était médecin. Orphelin de mère dès l’âge de trois ans, le jeune William est élevé par sa grand-mère paternelle et sa tante. Lecteur avide, il n’aime toutefois pas l’école et abandonne ses études à l’âge de 15 ans.

Il déménage d’abord au Texas et exerce toutes sortes de petits boulots, dont pharmacien, journaliste et employé de banque. Après s’être installé à Austin, au Texas, il se marie en 1882. En 1884, il commence à tenir une chronique humoristique intitulée The Rolling Stone. Il rejoint ensuite le Houston Post où il est reporter et chroniqueur. En 1896, il est accusé de détournement d’argent par la banque où il travaille.

Après trois ans de prison, O. Henry est relâché à Columbus, Ohio le 24 juillet 1901. Il s’installe alors à New York et amorce une carrière d’écrivain. C’est en prison qu’il aurait reçu son surnom.

La plupart des récits, presque tous humoristiques, de ses près de 400 nouvelles se déroulent au début du XXe siècle, période contemporaine de l’auteur, et beaucoup d’entre elles ont pour cadre la ville de New York. The Four Million est le nom d’un recueil à propos des quatre millions de New-Yorkais.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.