Minnie, la fiancée de Mickey.

Minnie Mouse est un personnage de fiction de l’univers de Mickey Mouse créé en 1928 par Walt Disney. Comme Mickey, elle se présente sous l’aspect d’une souris anthropomorphe.

Mickey et Minnie sont d’éternels amoureux. Ils ne se sont jamais mariés et n’ont jamais habité ensemble que ce soit dans un dessin animé ou une bande dessinée. Minnie n’a jamais eu de série à son nom, bien qu’elle apparaisse dans certaines histoires Mickey Mouse alors que Mickey, lui, n’y figure pas. Toutefois, des publications destinées à un public de jeunes filles ont été éditées dans plusieurs pays.

Comme Mickey, Minnie s’est de plus en plus assagie au fil de ses apparitions. Dans Plane Crazy (1928), elle utilisa ses sous-vêtements comme parachute, mais a montré l’exemple aux femmes américaines durant la Seconde Guerre mondiale pour la réutilisation des graisses culinaires afin de confectionner des munitions destinées aux soldats sur le front.


Minnie est née officiellement le même jour que Mickey, soit le 18 novembre 1928, et elle est présente comme lui dans les trois courts métrages que sont Plane Crazy, The Gallopin’ Gaucho et Steamboat Willie. Malgré tout, Minnie est apparue pour la première fois à l’écran dans Plane Crazy, réalisé le 15 mai 1928 et ressorti en mars 1929. Comme avec Mickey, sa date de naissance officielle est donc postérieure à sa naissance réelle.

Minnie, carte maximum, Chessy, 6/03/2004.

Dans Plane Crazy, son premier film avec Mickey, elle apparaît au bout de 2 minutes et 12 secondes, elle est donc légèrement plus jeune que lui.

Au printemps 1928, Walt Disney décide de créer un nouveau personnage pour remplacer Oswald le lapin chanceux. Mais Mickey ne peut relever le défi seul. L’un des traits de caractère d’Oswald dans ses courts métrages est sa constante recherche de conquêtes amoureuses. Afin de remplacer ces rencontres éphémères que sont Miss Rabbit, Miss Cottontail, Fanny et autres petites bonnes ou danseuses, il est décidé que Mickey n’aura qu’une seule contrepartie féminine : Minnie.

Durant le processus de création, le personnage, qui ne porte pas encore de nom, est défini comme une jeune fille libérée, type garçonne. Elle porte une jupe courte et suit les courants de mode afin d’attirer l’intérêt du public jeune et féminin.

Mickey et Minnie apparaissent ensemble dans Plane Crazy, sorti pour la première fois en version muette le 15 mai 1928. Minnie y est invitée à bord d’un avion fraîchement fabriqué par Mickey qui se prend pour un aviateur (le récent exploit de Charles Lindbergh est encore dans toutes les mémoires). Elle accepte l’invitation mais pas la tentative de Mickey de l’embrasser durant le vol. Mickey insiste, Minnie tombe de l’avion et elle utilise ses dessous comme parachute pour ralentir sa chute. Minnie est dépeinte dans ce film comme une jeune fille de caractère, capable de refuser les avances brutales d’un soupirant potentiel.

Ces débuts montrent donc une certaine intimité, qui sera parfois démentie par les films suivants. Dans le second, The Gallopin’ Gaucho sorti le 7 août 1928 (en version muette), Mickey et Minnie sont au début des inconnus l’un pour l’autre. Mickey est un gaúcho solitaire tandis que Minnie est serveuse et danseuse à la Cantina Argentina, un bar-restaurant perdu dans la pampa argentine. Minnie exécute un tango pour Mickey mais aussi pour le bandit Pat Hibulaire. Les deux mâles tentent de séduire Minnie mais Pat l’enlève. Mickey se voit donc obligé de sauver Minnie, qui joue ici pour la première fois le rôle de demoiselle en détresse.

Les trois protagonistes apparaissent à nouveau dans Steamboat Willie, sorti le 18 novembre 1928. Pat y est le commandant d’un bateau et Mickey son moussaillon. Minnie est quant à elle leur unique passagère. La majorité de ce premier film parlant montre Minnie et Mickey interpréter la chanson traditionnelle Turkey in the Straw.

Ces trois courts métrages montrent une inconstance dans les rapports entre les personnages. Walt Disney la justifia par la suite en expliquant qu’il s’agissait d’acteurs jouant des rôles et non leur propre histoire.

Le succès commercial de Steamboat Willie popularisa Mickey et Minnie auprès du public. Si 12 films avec Mickey ont été produits en 1929, seuls 7 ont mis en scène Minnie.

Le premier fut The Barn Dance, sorti le 14 mars 1929. Minnie est le centre des attentions de Mickey et de Pat Hibulaire. Chacun l’invite à aller à une fête agricole. Elle choisit de monter dans la voiture neuve de Pat plutôt que dans la charrette de Mickey. En raison d’une panne, elle poursuit la route avec Mickey et lui accorde la première danse. Mais ce dernier se révèle un piètre danseur et elle revient alors auprès de Pat afin de reposer ses pieds plusieurs fois écrasés. Mickey lui propose à nouveau de danser avec lui, ce qu’elle accepte. À sa grande surprise, Mickey semble avoir amélioré ses qualités de danseur mais Pat lui révèle le subterfuge : Mickey a placé des ballons dans son pantalon. Minnie abrège alors la danse pour rejoindre Pat et finir la soirée, tandis que Mickey se retrouve seul à pleurer sur la piste. Le film met en lumière l’exigence de Minnie vis-à-vis d’un éventuel soupirant et les progrès que Mickey doit encore accomplir pour en faire sa petite amie.

The Opry House, sorti le 28 mars 1929, est le premier court métrage de Mickey sans Minnie. Une affiche la mentionne toutefois comme membre de Yankee Doodle Girls, un groupe qui fera long feu. Elle apparaît à nouveau dans When the Cat’s Away, sorti le 11 avril 1929.

Elle joue le rôle d’une fermière dans The Plow Boy, sorti le 9 mai 1929. Elle demande à Mickey de traire sa vache Clarabelle. Lorsque Mickey exige un baiser en échange du baquet de lait, elle lui retourne sur la tête sous les yeux du cheval Horace Horsecollar, qui fait là ses débuts.

Dans The Karnival Kid (23 mai 1929), Mickey est vendeur de hot-dogs et Minnie danseuse de shimmy. Puis elle joue du violon dans Mickey’s Choo-Choo (26 juin 1929).

Son apparition suivante est plus significative : Mickey’s Follies (26 juin 1929) marque la première interprétation de la chanson Minnie’s Yoo Hoo, dans laquelle Mickey déclare son amour à sa fiancée. La chanson établit durablement Mickey et Minnie en tant que couple, en décrivant l’importance que Minnie a pour son partenaire. Elle deviendra le thème principal de la série de courts métrages.

1930 : Un rôle récurrent de « demoiselle en détresse »
Elle effectue sa dernière apparition de l’année 1929 dans Wild Waves, surfant sur les vagues. Elle manque de se noyer mais est sauvée in extremis par Mickey, qui lui chante la ballade Rocked in the Cradle of the Deep afin de la réconforter. C’est la première fois que, de façon notable, elle est sauvée d’un péril mortel par son fiancé et ce ne sera pas la dernière.

The Cactus Kid (12 avril 1930) est une sorte de remake de The Gallopin’ Gaucho mais au Mexique. Minnie y est à nouveau une danseuse de taverne enlevée par Pat Hibulaire (affublé pour la première fois d’une jambe de bois) et sauvée par Mickey. Ce film est le dernier animé par Ub Iwerks, qui fonde son propre studio à la suite d’une brouille avec Walt Disney.

The Shindig (11 juillet 1930) réunit Minnie, Mickey, Horace et Clarabelle à un bal de ferme. Le réalisateur Burton Gillett reprend avec brio le flambeau d’Iwerks. C’est la seule fois où Minnie est éclipsée par une covedette féminine, en l’occurrence Clarabelle.

Dans The Fire Fighters (6 août 1930), Minnie, bloquée dans un hôtel par un incendie, est sauvée par le capitaine des pompiers Mickey.

Son apparition suivante est plus curieuse : dans The Gorilla Mystery (1er octobre 1930), elle est enlevée par le gorille Beppo et sauvée une fois de plus par Mickey qui parvient à ligoter le primate. Le thème de l’enlèvement par un singe sera repris trois ans plus tard dans King Kong (1933). Le singe Beppo réapparait lui aussi dans The Pet Store (1933).

Avec humour, les animateurs de Disney finissent par tourner à la dérision le cliché de la « demoiselle en détresse » dans Galloping Romance, le « faux film » auquel assistent une pléiade de vedettes dans Mickey’s Gala Premier (1er juillet 1933) et qui reprend la thématique – déjà présente dans The Gallopin’ Gaucho (1928), The Cactus Kid (1931) et The Klondike Kid (1932) – de la prise en otage de Minnie par Pat Hibulaire. Ce film veut donner l’impression que c’est ici le plus grand rôle de Minnie, l’archétype.

Dans The Picnic sorti le 14 novembre 1930, Minnie présente à Mickey un chien appelé Rover. Il s’agit de la première apparition de Pluto en tant que personnage individuel. Deux chiens de chasse anonymes lui ressemblant étaient apparus dans La Symphonie enchantée (The Chain Gang) le 18 août 1930.

Sa dernière apparition de l’année 1930 se fait dans Pioneer Days (10 décembre). Elle et Mickey y sont des pionniers parcourant l’Ouest américain à bord d’un chariot. Attaqués par des indiens, c’est Minnie dans un renversement des rôles qui sauvera son compagnon.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.