Maximilien Vox, graveur, dessinateur, éditeur, journaliste, critique d’art, théoricien et historien de la lettre.

Maximilien Vox, né Samuel William Théodore Monod le 16 décembre 1894 à Condé-sur-Noireau et mort le 18 décembre 1974 à Lurs, où il est enterré, est un graveur, dessinateur, illustrateur, éditeur, journaliste, critique d’art, théoricien et historien de la lettre et de la typographie française.


Après avoir commencé comme caricaturiste et dessinateur dans la presse comme le périodique laïque Floréal ou le journal L’Humanité, Maximilien Vox entre dans la grande édition en dessinant les couvertures des publications de Bernard Grasset de 1924 à 1926, date à laquelle il occupe la direction artistique de Horizons de France chez Plon.

En 1926, il dessine Le célèbre logo de la collection de romans policiers Le Masque associant un masque noir et une plume, logo qui figure toujours sur chaque roman.

En 1927, il dessine les lettrines du Grand Larousse du XXe siècle, qui illustrent de A à Z l’histoire de l’écriture et de l’imprimerie.

Conseiller du Paris-Lyon-Méditerranée (PLM), il rédige son Standard typographique dès 1936, véritable manuel technique de ce que l’on appelle aujourd’hui la déclinaison (style typographique distinctif, familles de caractères dédiées, principes et directives de composition s’adaptant à tous les documents publics et administratifs), il donne de nombreux cours à l’École du Louvre, à l’École nationale supérieure des beaux-arts, et à la New York University.

En 1938, il dessine le fameux logo pour la SNCF naissante -en s’inspirant de celui imaginé par Marcelle Hirtz et Paul Martial pour la première affiche publicitaire de la nouvelle compagnie- et, là encore, il harmonisera graphiquement l’ensemble de ses documents. En 1939, il est nommé chef de service au commissariat général à l’Information confié à Jean Giraudoux par Édouard Daladier, où il devient l’adjoint de Julien Cain à l’édition, jusqu’en 1940. Il a alors une activité importante qui se concrétise surtout par l’édition de livres d’art à l’Union bibliophile de France.

Maximilien Vox, carte maximum, Paris, 17/10/2014.

En , il est nommé administrateur des éditions Denoël et y anime la « Collection Vox ». Puis il fonde la revue professionnelle Caractère et s’occupe personnellement de la réalisation d’un annuaire Caractère Noël rassemblant toutes les nouveautés typographiques, techniques et graphiques de 1951 à 1964.

En 1952, avec Jean Garcia, Jean Giono, Lucien Jacques, Robert Ranc, il fonde à Lurs un centre de rencontres « les Rencontres internationales de Lure », où se réunissent en congrès tous les ans les spécialistes du monde entier de la lettre, de l’imprimerie et du livre.

Ses mémoires, rédigés en 1970, et souvent cités par fragments, sont toujours inédits à ce jour. Ils constituent pourtant un document important pour la connaissance de l’histoire de l’édition et de son personnel dans les années 1920-1970.

Fin dessinateur et graveur, Maximilien Vox fut un auteur toujours innovant de concepts et objets publicitaires, le directeur de revues et l’auteur d’articles historiques sur l’ensemble des métiers du livre, le créateur de collections bibliographiques soignées et toujours en tirage limité.

Maximilien Vox demeure vivant et connu dans le monde de la typographie par son modèle pédagogique de reconnaissance et d’identification des caractères et des lettres qui reste aujourd’hui encore le seul agréé par l’Association typographique internationale (ATypI). En effet, il créa, en 1954, ce qui deviendra la classification des caractères typographiques Vox-AtypI adoptée par la commission de l’ATypI en 1962.

Grand amateur et connaisseur du personnage de Napoléon Ier, Maximilien Vox présente et annote en 1943 la Correspondance de Napoléon, six cents lettres de travail (1806-1810) et écrit le premier Napoléon publié, en 1959, dans la collection Microcosme-Le temps qui court, aux éditions du Seuil.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.