L’orgue de la cathédrale de Poitiers (Vienne).

La cathédrale de Poitiers est dotée d’un orgue au moins depuis 1364.

En 1460, Pierre de Montfort, moine organier, passe marché avec le chapitre de Besançon et se recommande d’un orgue qu’il vient de construire pour la cathédrale de Poitiers.

En 1611, Crespin Carlier passe un marché avec le Chapitre pour la construction d’un orgue de 30 jeux à deux claviers manuels et pédalier. L’orgue est reçu le 25 avril 1613 par Jehan Titelouze, chanoine et organiste de la cathédrale de Rouen.

Dans la nuit du 25 au 26 décembre 1681, l’orgue périt dans un incendie touchant la cathédrale.

Le 18 avril 1787, le Chapitre passe marché avec le facteur François-Henri Clicquot pour la construction d’un orgue qui est reçu le 4 février 1791.

Orgue de la cathédrale de Poitiers, carte maximum, 2/07/1994.

En 1813, Pierre-François Dallery effectue un relevage de la soufflerie et des jeux d’anches. En 1821, le même effectue quelques modifications.

En 1835, Jean-Baptiste Henry, facteur d’orgues à Bordeaux, effectue un relevage sans toucher la composition de l’orgue.

Orgue de Poitiers, épreuve de luxe.

En 1871, Merklin remplace la soufflerie cunéiforme par des soufflets à plis, et le pédalier à la française par un pédalier à l’allemande.

En 1979, Jean-Loup Boisseau effectue un relevage des jeux d’anches.

Entre 1988 et 1994, Jean-Loup Boisseau et Bertrand Cattiaux effectuent un grand relevage de l’instrument.

En 2010, Jean-Loup Boisseau effectue un “gros entretien” et pose un pédalier à la française.

Buffet construit selon de dessin de François Henri Clicquot et de son fils François-Claude par le maître ébéniste poitevin Favre et le sculpteur Berton. Buffet à deux corps décoré d’anges, pots à feu et autres motifs. 5 tourelles (3 au centre) et deux plates-faces au grand-corps, deux tourelles encadrant une plate-face au positif de dos. 49 tuyaux en étain pour la façade du grand-corps et 27 tuyaux pour la façade du positif. Console en fenêtre.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : orgues-Aquitaine, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *