La locomotive électrique “Crocodile”.

Les Crocodiles sont des locomotives électriques, ainsi appelées à cause de leur forme et probablement de la livrée verte des unités mises en service en Suisse quelques années après l’introduction en 1919 du modèle de couleur brune.

Ce sont des locomotives articulées composées de deux châssis accouplés. Chaque châssis comporte deux moteurs de traction et trois essieux moteurs entraînés par une bielle motrice et des bielles d’accouplement. Une section centrale comportant le système de captage du courant, les transformateurs et la cabine de conduite repose sur les deux châssis par l’intermédiaire de crapaudines. Ces locomotives, quoique électriques, utilisent en fait le principe des bielles qui étaient à la base de la traction sur les locomotives à vapeur. Ceci est lié à la taille des moteurs qui les empêchait de se trouver entre les essieux comme c’est le cas sur les trams électriques de cette époque et par la nécessité de distribuer le couple moteur sur un nombre maximal d’essieux afin d’obtenir une adhérence et un effort de traction optimaux. Par la suite, la traction des locomotives électriques se fera par des engrenages, directement sur les essieux.

L’appellation « crocodile » remonte aux modèles Be 6/8II et III et Ce 6/8II et III des chemins de fer fédéraux suisses. Ces locomotives puissantes étaient conçues pour tirer des trains lourds de marchandises sur les fortes rampes du réseau suisse, en particulier sur la ligne du Gothard entre Lucerne et Chiasso (empruntant le tunnel ferroviaire du Saint-Gothard).

Locomotive crocodile, carte maximum, Mulhouse, 6/07/2001.

Pour concilier la puissance nécessaire avec la nécessité de s’adapter aux courbes serrées des lignes de montagne, la partie motrice de la machine a été scindée en deux sections indépendantes, reliées par un élément de jonction articulé. De nos jours, ces séries sont connues comme les « Crocodiles suisses » ou « Crocodiles CFF ».

Des locomotives similaires ont été utilisées en Allemagne par la DB, en Autriche par les ÖBB. En France, la SNCF a utilisé des machines à cabine centrale dont la physionomie rappelle celle des Crocodiles (CC 1100, CC 14000 et CC 14100) mais ces locomotives n’étaient pas articulées.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.