L’île d’Ithaque (Grèce).

Ithaque (en grec : Ιθάκη / Itháki ou Θιάκη / Thiáki pour ses habitants ; en grec ancien : Ἰθάκη / Ithákê ou Φεάκη / Pheákê) est une île de la mer Ionienne, à l’ouest de la Grèce continentale et au nord-est de l’île de Céphalonie. Elle fait partie de l’archipel des îles Ioniennes et compte près de 3 200 habitants pour une superficie de 96 km2. Son chef-lieu est Vathy.

Depuis janvier 2011, et le programme Kallikratis, elle forme la partie principale du district régional d’Ithaque, au sein de la périphérie des Îles Ioniennes. Auparavant, elle constituait avec l’île de Céphalonie,  le nome de Céphalonie dont elle formait une municipalité à part entière. Ithaque est séparée de Céphalonie par un chenal large de 2 à 4 km.


Des traces archéologiques remontant au IVe millénaire av. J.-C. ont été relevées au nord de l’île, mais le premier habitat attesté ne date que des environs de 1 500 avant notre ère.

Près du hameau de Pelikata, commune de Perachorion, une nécropole de l’Helladique moyen et du Mycénien a été découverte, ainsi que des murs cyclopéens. D’autres sites archéologiques ont livré de la poterie mycénienne et des objets du Géométrique (trépieds votifs). Strabon considère que l’Ithaque qui fait partie du royaume d’Ulysse est Taphos. Neutre durant les Guerres médiques, l’île est occupée par les Romains en l’an 121 avant notre ère. Elle est christianisée au ive siècle puis fait partie du thème d’Épire de l’Empire byzantin.

Attaquée à plusieurs reprises par les Arabes et les Normands du VIIIe siècle au XIe siècle, Ithaque se dépeuple, il n’y reste que quelques bergers et pêcheurs de passage. En 1185, lorsque les Normands de Sicile envahissent la Grèce, leur amiral, Marguery de Brindisi s’empare des îles voisines, Céphalonie et Zante. Le titre qu’il adopte alors ne mentionne pas Ithaque qui revint néanmoins bientôt à l’Empire byzantin.

En 1204, après la Quatrième croisade, la Partitio  Terrarum accorde Corfou, Leucade, Céphalonie et Zante à la République de Venise sans mentionner Ithaque, sans doute parce qu’elle était dépeuplée et considérée comme un simple pâturage des Céphaloniens.

En 1209, Matteo Orsini est « comte palatin de Céphalonie » pour le compte de Venise. Mais en 1264, un de ses successeurs, Ricardo Orsini, était « Seigneur de Céphalonie, Zante et Ithaque ». De 1204 à 1797, Ithaque reste dans l’orbite des Angevins de Naples et de la République de Venise.

En 1324, lorsque Jean de Gravina s’empare, pour les Angevins, de la principauté d’Achaïe, il conquiert aussi le comté palatin de Céphalonie et Zante sur les Orsini. En 1357, Robert de Tarente donne le comté en fief à Léonardo Tocco, du Bénévent. Celui-ci ajoute Ithaque à sa titulature. Le comté profita de la protection de Venise pour sa partie maritime, même si les territoires conquis en Épire ne purent être conservés.

Il semblerait qu’un raid ottoman en 1479 ait trouvé Ithaque déserte. Ce n’est qu’à partir de 1504 que l’île se repeuple, les Vénitiens ayant attiré des Grecs du continent qui fuyaient la domination turque, et des citoyens de la Sérénissime par des exemptions de taxe et des facilités d’acquisition de terres10. La population augmente petit à petit pour atteindre 12 000 habitants dans les années 1790. Venise fortifia la ville de Vathy.

À la fin du XVIIIe siècle, disputée entre Français, Autrichiens, Russes et Britanniques durant les guerres napoléoniennes, Ithaque échoit au Royaume-Uni en 1809 : elle fait partie de la République heptanèse (ou République des Îles Ioniennes) sous protectorat britannique jusqu’en 1864, lorsqu’elle rejoint la Grèce avec les autres îles Ioniennes.

Occupée par une poignée d’Italiens en mai 1941, l’île est évacuée par ceux-ci en octobre 1943 ; des marins allemands les remplacent. La population résiste ou s’enfuit, les Britanniques débarquent en octobre 1944, en même temps que l’ELAS qui leur fait la guerre. Une trêve intervient rapidement, la population revient, et Ithaque est épargnée par la Guerre civile grecque].

Une grande partie des bâtiments de l’île a été détruite par un séisme en  1953. Les familles qui sont alors parties ne sont pas toutes revenues.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.